L’équipe commerciale de WeWork se penche sur les besoins des bureaux des entreprises en 2022

Les avantages de la flexibilité, de la communauté et du lieu de travail s’avèrent être une combinaison attrayante à la fois pour les entreprises et pour les pigistes.

WeWork Milestone à 5th Avenue, à Manille, aux Philippines. Photo par WeWork

Ces deux dernières années, les entreprises ont dû relever des défis exceptionnels alors qu’elles se débattaient avec le problème de savoir comment et où exercer leurs activités. À l’instar des grandes entreprises (Google, Netflix et Unilever, pour n’en citer que quelques-unes), qui intègrent de nouvelles façons de travailler, les nouveaux pigistes, les toutes nouvelles entreprises en démarrage ainsi que les entrepreneurs indépendants doivent également revoir leur façon de fonctionner. Mais au fur et mesure que les employés de nombreuses entreprises retournent au bureau, la situation a également présenté des occasions uniques.

Les besoins fondamentaux des grandes entreprises et des pigistes sont similaires : ils veulent une combinaison de flexibilité, de contact humain et de capacité à changer d’orientation rapidement. L’équipe commerciale mondiale de WeWork, qui travaille en partenariat avec des entreprises de toutes tailles pour répondre à leurs besoins en matière d’espace de travail, nous fait part de ce que les entreprises recherchent actuellement. 

Voici pourquoi la flexibilité reste une priorité

« Le plus grand thème qui est apparu l’année dernière, et qui a continué en 2022, est l’incertitude, explique Jessica Gilroy, responsable de la location chez WeWork​​ en Australie. Par conséquent, les entreprises recherchent une flexibilité à toute épreuve pour favoriser l’expérimentation et la capacité de changer de cap si les stratégies venaient à changer. »

Jessica Gilroy explique que ce besoin de flexibilité a conduit des entreprises qui disposent déjà d’un parc immobilier considérable à long terme à considérer WeWork comme une option pour la première fois. Selon elle, les produits Accès de WeWork, (dont WeWork Accès Illimité et WeWork On Demand), ont été particulièrement utiles alors que les entreprises repensent leurs stratégies de retour. 

Pauline Perdriel, deuxième à partir de la gauche, célèbre une victoire avec son équipe à WeWork Via Giuseppe Mazzini, 9, à Milan, en septembre 2018. Photos fournies par les sujets.

« Les entreprises occupent moins d’espace, tout en s’assurant que chaque employé peut accéder à un espace, où qu’il se trouve, selon ses besoins », dit-elle. WeWork Accès Illimité et WeWork On Demand permettent aux employés de choisir quand se rendre dans un bureau, et auquel. En utilisant ces produits, affirme Jessica Gilroy, « les employés qui ont besoin d’un accès moins fréquent à un espace ont la tranquillité d’esprit que de l’espace est disponible pour eux, qu’ils aient besoin d’un poste de travail pour une journée, d’une salle de réunion pour une présentation à des clients, ou d’une salle de classe pour une formation d’équipe ».

Les entreprises recherchent une flexibilité à toute épreuve pour favoriser l’expérimentation et la capacité de changer de cap si les stratégies venaient à changer.

Jessica Gilroy, responsable de la location, WeWork Australie

Une autre raison pour laquelle les entreprises recherchent la flexibilité est que les mesures locales de santé et de sécurité évoluent très rapidement. Jenelle Perinotti, directrice des comptes d’entreprise à New York, affirme que de nombreuses entreprises recherchent des conseils sur la façon de répondre aux besoins des employés, non seulement aujourd’hui, mais aussi au fur et à mesure que les protocoles de santé, les préférences et les priorités changent et évoluent.

« [Les entreprises] sont sensibles à l’idée de s’adapter à un modèle qui leur permettrait de passer d’une collaboration intensive à l’ajout ou au retrait de postes de travail supplémentaires », explique-t-elle.

Ce que recherchent le nombre croissant de pigistes

Le besoin d’un espace de travail flexible dont la taille peut être adaptée rapidement n’est pas réservé aux entreprises de grande taille. La pandémie a également donné naissance à une nouvelle vague de pigistes, d’entrepreneurs indépendants et d’entreprise en démarrage dans le monde entier. Bien qu’ils soient peut-être plus petits que certaines des entreprises partenaires de WeWork, leurs besoins sont similaires, en particulier au fur et à mesure qu’ils prennent de l’expansion. 

Pauline Perdriel, responsable des ventes à Milan en Italie, donne l’exemple d’une entreprise en démarrage qui a commencé pendant la pandémie avec trois postes de travail et a rapidement évolué jusqu’à dix. Aujourd’hui, selon elle, l’entreprise dispose de 40 postes de travail dans un emplacement WeWork. 

« Qui sait où en seront ces entreprises dans trois mois ou trois ans, continue Perdriel. C’est là que WeWork est formidable, en offrant ce type d’espace flexible pour tout type d’entreprise. »

Jenelle Perinotti au siège de WeWork, WeWork 575 Lexington Avenue, à New York.

Les pigistes et les travailleurs autonomes recherchent un espace dans lequel ils peuvent collaborer, ainsi que des à-côtés comme être personnellement reconnu à la réception. Selon Henry Lewis, directeur mondial, Gestion de comptes WeWork, basé à Londres, les avantages de la communauté, des relations et des bureaux reviennent en force. Il affirme que les équipes de la communauté de WeWork sont essentielles à cet égard, elles sont « la vie et l’âme » de chaque propriété. Il ajoute que ces mêmes caractéristiques sont également essentielles pour les entreprises qui cherchent aujourd’hui à attirer ou à retenir les talents. 

« Disposer d’un espace de travail sympa et flexible, de services et d’une musique soigneusement sélectionnée : tout cela joue un rôle important quant à l’endroit où les gens veulent aller travailler. »

Ce sentiment de communauté et d’appartenance est une valeur intangible et difficile à définir, mais elle est ancrée dans l’ADN de WeWork. M. Lewis explique que c’est notamment ce qui incite les prestataires indépendants à revenir, et que c’est aussi un élément important de ce que les employés recherchent, près de deux ans après le début de la pandémie. 

Le besoin de contacts humains

Le mélange de flexibilité et de communauté a été la clé d’un récent succès commercial pour Jessica Gilroy à Sydney. L’année dernière, l’un des détaillants ayant connu une des croissances les plus rapides d’Australie a déménagé son siège dans un immeuble WeWork, non seulement en raison de la flexibilité, mais aussi parce que cela pouvait l’aider à atteindre ses objectifs en matière d’acquisition de talents.

« Avec une forte concurrence pour les talents sur le marché de Sydney, l’entreprise savait que pour réussir à embaucher les meilleurs [candidats], elle devait fournir un espace de travail où les personnes seraient stimulées et motivées pour travailler, dit-elle. Cette entreprise a emménagé dans l’un de nos immeubles les plus récents du quartier Sydney Central Business District, en occupant deux étages complets [et] en prévoyant des possibilités d’agrandissement si son effectif continue de dépasser ses prévisions. » Les discussions sur l’expansion doivent commencer le mois prochain.

Chelsea Helms est photographiée au WeWork Manhattan Beach Towers , à Manhattan Beach, en Californie.

L’expérience de Mᵐᵉ Gilroy à Sydney reflète celle de Chelsea Helms, directrice mondiale, Gestion de comptes, Entreprise, à Santa Monica, en Californie. 

« Les gens sont prêts à abandonner leur pantalon en molleton et à revenir au bureau pour y avoir des contacts humains, explique Mᵐᵉ Helms. Parallèlement, les gens ont appris, dans une certaine mesure à apprécier la flexibilité du travail à domicile, et je pense donc que les employeurs qui peuvent trouver le bon équilibre seront les entreprises les plus séduisantes pour lesquelles travailler. » 

« D’un point de vue commercial, il est vraiment passionnant d’être dans ce domaine pendant que tous ces changements se produisent. En 2022, j’ai hâte de m’associer à mes clients et de répondre à leurs besoins dans le monde entier », explique-t-elle.

Anna Dimond est rédactrice, éditrice et productrice de contenu basée à Los Angeles et à Cape Cod, au Massachusetts. Elle couvre les activités de plein air, culturelles, commerciales et politiques pour The Washington Post, ESPN et Red Bull, entre autres.

Vous repensez votre espace de travail?

Est-ce que cet article vous a été utile?
Catégorie
Pleins feux sur les employés
Étiquettes
ENTREPRISES
ESPACE FLEXIBLE
SMALL BUSINESSES