Slack retourne sereinement au bureau avec WeWork All Access

Les membres de l’équipe de Slack à New York étaient impatients de collaborer en personne. Et ils ont trouvé un moyen créatif de le faire

Nos méthodes de travail ont radicalement changé. Les réunions virtuelles et les bureaux à distance sont devenus des normes en termes de lieu de travail. Comment les gens maintiennent-ils leur équilibre travail-vie personnelle lorsqu’il n’y a pas de séparation entre la maison et le bureau ? Comment restent-ils concentrés tout en jonglant avec les diverses préoccupations en termes de santé et de sécurité ? Dans Le nouveau monde du travail, des personnes racontent comment elles naviguent—et s’épanouissent—dans leur vie professionnelle, en utilisant des outils comme WeWork All Access et WeWork On Demand dans la nouvelle normalité.

Après un an de travail à distance, de nombreuses entreprises viennent de commencer à expérimenter comment revenir au bureau, souvent en une sorte de mode hybride pour que les employés se sentent aussi à l’aise que possible. À mesure que la pandémie évolue, aucune réponse claire ne s’impose sur ce en quoi cela devrait consister, et tout le monde semble s’adapter selon les nouvelles informations au fil des mois.

Les employés de Slack, l’outil de collaboration numérique, tentent de tracer leur propre chemin pour maintenir une collaboration et une flexibilité saines à l’aide du passe WeWork All Access et d’un canal Slack dédié à la collaboration en personne.

Tout a commencé lorsque les baux des bureaux de Slack chez WeWork ont expiré plus tôt cette année. Personne ne savait encore si quiconque allait retourner au bureau dans un avenir proche. L’entreprise a finalement décidé de ne pas renouveler ses baux dans l’immédiat et de ne demander à personne de revenir au bureau. Mais elle voulait proposer des options aux membres de son équipe, surtout après avoir passé une année à la maison, souvent dans de petits appartements.

Slack a donc proposé à ses employés des passes WeWork All Access comme avantage, ce qui leur permet de se rendre dans des centaines d’emplacements WeWork dans le monde entier, dont des des dizaines à New York. Les employés pouvaient ainsi choisir s’ils voulaient travailler dans un bureau, et dans quel endroit, mais sans obligation de faire quoi que ce soit qui les aurait mis mal à l’aise.

Cela était un excellent avantage, et rapidement les employés sont devenus impatients de se réunir pour collaborer en personne. Une employée n’a pas tardé à lancer un canal Slack interne sur lequel tout le monde pouvait se connecter et planifier une rencontre dans un bâtiment WeWork spécifique. 

Il s’agissait de Jess LaTorre, responsable principale de la réussite client chez Slack, qui est devenue une présence régulière au WeWork 154 W 14th St. Elle a aidé à modérer ce canal, et a organisé différents groupes pour différents emplacements WeWork. Personne ne lui avait demandé de le faire. Elle a juste eu l’impression que c’était une bonne façon d’aider ses collègues à s’épanouir.

1
2
3
1. Jess LaTorre travaille avec des collègues au WeWork 154 W 14th St à New York. 2. Brit Ferguson et Shivam Patel ont une réunion en tête-à-tête dans l’espace commun. 3. L’accès à toute une variété d’emplacements WeWork permet aux employés de Slack à travailler ensemble sur les projets. Photos par Katelyn Perry.

« C’est mon projet secondaire qui me tient énormément à cœur chez Slack en ce moment », explique Jess LaTorre. « Je me suis d’abord concentrée sur cet avantage parce que je tire de l’énergie du fait d’être entourée de gens, et je voulais vraiment apprendre à connaître mes collègues d’une manière plus personnelle. » 

À l’heure actuelle, 108 membres de l’équipe Slack à New York utilisent le canal #nyc-wework-matchmakers pour savoir quand et dans quels bâtiments WeWork des employés seront présents. 

« Slack a une culture tellement forte, mais il est difficile de préserver une culture à distance », continue Jess LaTorre, une auto-proclamée « férue de culture ». « J’ai envie d’aider mes collègues à passer d’un environnement uniquement à distance à un environnement de travail hybride à mesure que nous commençons à faire la transition du retour au bureau. » 

Le canal Slack #nyc-wework-matchmakers a été d’une valeur inestimable pour Brit Ferguson, une autre responsable principale de la réussite client, qui a démarré dans l’entreprise à la fin du mois de juin. Au début de son nouvel emploi, elle était très nerveuse à l’idée de commencer dans une nouvelle entreprise à une époque où tout le monde travaillait à distance.

Ce que nous avons fait avec WeWork m’a permis de me sentir beaucoup moins isolée. Il est beaucoup plus facile d’adopter la culture et d’être plus proche de mes collègues lorsque je les rencontre en personne.

Brit Ferguson, responsable principale de la réussite client chez Slack

« J’avais entendu des histoires contradictoires sur les inconvénients potentiels de l’intégration à distance », élabore Brit Ferguson. « Ce que nous avons fait avec WeWork m’a permis de me sentir beaucoup moins isolée. Il est beaucoup plus facile d’adopter la culture et d’être plus proche de mes collègues lorsque je les rencontre en personne. »

Il y a quelques semaines, Jess Cohen, une autre responsable principale de la réussite client, avait des difficultés avec un client et devait parler à l’un des architectes techniques de Slack pour trouver une solution au problème. « Ils se trouvaient dans le même bâtiment WeWork que moi », raconte Jess Cohen. « C’était fantastique de pouvoir se réunir. Juste le fait de pouvoir nous asseoir autour d’une table, en respectant la distance sociale, et de planifier notre réponse. C’était beaucoup plus facile de le faire quand nous étions face-à-face. »  

Les responsables disposent de la flexibilité nécessaire pour modifier la façon dont leurs équipes travaillent ensemble, en fonction de ce que chacun ressent à un moment donné. Certains peuvent décider de réunir leur équipe pendant une journée ou une heure. D’autres peuvent décider de se réunir une fois par semaine avec ceux qui le souhaitent.

1
2
3
1. Jess Cohen, responsable principale de la réussite client, discute avec ses collègues AJ Mojica et Brit Ferguson. Image vidéo par WeWork. 2. L’architecte technique Sean Rabourn et Brit Ferguson se rencontrent dans une salle de réunion. 3. Jess LaTorre et Sean Rabourn discutent d’un projet à venir.

« Disposer d’un espace pour profiter de cette flexibilité a été inestimable pour la consolidation de notre équipe », explique Jess LaTorre.

Les membres de Slack disent qu’ils se sentent très à l’aise avec les protocoles de santé et de sécurité qu’ils (et WeWork) ont mis en place pour se protéger et protéger les autres de la COVID-19.

Lors d’un week-end, Jess Cohen toussait un peu, alors elle s’est assurée d’avoir un test négatif à la COVID-19 avant de venir au bureau. « Je pense que les personnes avec lesquelles nous travaillons partagent les mêmes idées et feraient toutes la même chose si elles présentaient des symptômes potentiels », dit-elle. 

La possibilité de disposer de nombreux emplacements WeWork dans la zone de New York donne également aux gens la possibilité de gérer leur vie personnelle plus facilement que s’ils étaient tenus de se rendre dans un seul bureau. S’ils ont un rendez-vous chez un médecin dans un certain quartier, ils peuvent travailler dans un bâtiment WeWork à proximité. Ils peuvent faire de même s’ils doivent déposer un enfant à l’école ou rendre visite à un parent malade.

L’autre jour, Jess Cohen devait participer à un événement sur la santé mentale au WeWork 1460 Broadway après le travail. Elle a donc réservé une place [pour travailler] dans cet emplacement. « Tout au long de la journée, j’ai pu assister à mes réunions virtuelles, discuter avec mes collègues en personne, et ne pas me soucier de l’heure à laquelle je devais quitter la maison pour arriver à l’heure à l’événement », explique-t-elle.

Des membres de l’équipe Slack au WeWork 154 W 14th St à New York.

Jess LaTorre planifie toujours à l’avance depuis quel emplacement WeWork elle va travailler afin de rendre sa journée plus efficace. Elle apprécie également de pouvoir se rendre dans d’autres emplacements WeWork dans le pays en utilisant WeWork All Access chaque fois qu’elle rend visite à des amis proches et des membres de sa famille dans d’autres villes.

« La possibilité de travailler depuis n’importe quel emplacement géographique en ayant toujours un bureau disponible m’a assuré que mon rythme de productivité ne sera pas affecté, quelle que soit la ville dans laquelle je me trouve », explique-t-elle.

Jo Piazza est un journaliste primé, un auteur à succès, un stratège numérique et un animateur de podcast.

Vous repensez votre espace de travail ?

Cet article a-t-il été utile ?
Category
Membres mis à l'honneur
Balises
ALL ACCESS
ESPACE HYBRIDE
LE NOUVEAU MONDE DU TRAVAIL