Slack fait son retour au bureau avec WeWork Accès Illimité

L’équipe de Slack à New York était impatiente de collaborer en personne. Ils ont donc trouvé un moyen créatif pour le faire.

Les façons dont nous travaillons ont fondamentalement changé. Les réunions virtuelles et les bureaux satellites sont devenus des normes pour le lieu de travail. Comment les gens peuvent-ils concilier vies professionnelle et personnelle lorsqu’il n’y a pas de séparation entre la maison et le bureau? Comment peuvent-ils rester concentrés tout en composant avec les préoccupations en matière de santé et de sécurité? Dans The New World of Work, les gens expliquent comment ils se débrouillent (et prospèrent) dans leur vie professionnelle grâce à des outils comme WeWork Accès Illimité et de WeWork On Demand dans la nouvelle normalité.

Après une année en télétravail, de nombreuses entreprises viennent de commencer à explorer leurs options pour retourner au bureau, souvent en mode hybride, afin d’assurer le confort des employés, dans la mesure du possible. Maintenant que la pandémie semble s’essouffler, il n’y a pas de réponse claire sur la méthode à adopter, et tout le monde semble s’adapter en fonction des nouvelles informations apprises au fil des mois.

Les employés de Slack, l’outil de collaboration numérique, essaient de trouver leur propre façon de faire pour maintenir une collaboration saine et flexible, et ils utilisent pour ce faire des laissez-passer WeWork Accès Illimité et une chaîne Slack dédiée à la collaboration en personne.

Tout a commencé lorsque les baux pour les bureaux WeWork de Slack à New York ont expiré plus tôt cette année. À l’époque, il était impossible de déterminer si le retour au travail serait imminent. Après réflexion, l’entreprise a décidé de ne pas renouveler ses baux immédiatement et de ne pas obliger quiconque à se présenter en personne au bureau. En revanche, elle voulait également donner des options à ses employés, qui avaient passé une grande partie de l’année coincés à la maison, souvent dans de petits appartements.

Slack a donc offert à ses employés la possibilité d’utiliser des laissez-passer WeWork Accès Illimité qui leur permettent de profiter des centaines d’emplacements WeWork à travers le monde, dont des dizaines se trouvent à New York. Ainsi, les employés pouvaient choisir s’ils travailler dans un bureau et à quels endroits ils préféraient aller, mais n’avaient aucune obligation qui aurait pu les mettre mal à l’aise.

C’était une solution géniale, et les employés ont vite eu envie de se réunir, de collaborer en personne. Une employée a rapidement lancé une chaîne Slack interne où les gens pouvaient se connecter et planifier leur rencontre dans un WeWork spécifique.

Cette personne, c’était Jess LaTorre, gestionnaire principale de la réussite des clients chez Slack et une habituée de WeWork, 154 W 14th St. Elle a aidé à modérer cette chaîne et a organisé différents groupes dans les différents sites WeWork. Personne ne lui a demandé de le faire. Elle a juste eu l’impression que c’était une excellente façon de stimuler le succès de ses collègues.

1
2
3
1. Jess LaTorre travaille avec des collègues au WeWork, 154 W 14th St à New York. 2. Brit Ferguson et Shivam Patel ont une rencontre en tête-à-tête dans les espaces communs. 3. Le fait d’avoir accès à une variété d’emplacements WeWork permet aux employés de Slack de collaborer sur des projets. Photos par Katelyn Perry.

« C’est mon projet personnel chez Slack en ce moment, explique LaTorre. J’ai d’abord profité de cet avantage parce qu’être en contact avec les gens me donne beaucoup d’énergie, et je voulais vraiment apprendre à connaître mes collègues d’une manière plus personnelle. »

À l’heure actuelle, 108 employés de New York utilisent la chaîne Slack #nyc-wework-matchmakers pour savoir dans quel bâtiment WeWork et à quel moment les gens se rencontreront.

« Slack a une culture si forte, mais les possibilités sont limitées si on veut préserver une culture à distance, explique LaTorre, elle-même un « vautour culturel » autoproclamé. Je voulais aider mes collègues à passer d’un environnement de travail à distance à un milieu hybride alors que nous entamons notre retour au bureau. »

La chaîne Slack #nyc-WeWork-matchmakers a été d’une valeur inestimable pour Brit Ferguson, une autre gestionnaire principale de la réussite des clients, qui a fait son entrée dans l’entreprise fin juin. Elle était incroyablement nerveuse de commencer un nouveau travail dans une entreprise qui lui était inconnue, à une époque où tout le monde travaillait de la maison.

« Ce que nous avons fait avec WeWork m’a permis de me sentir beaucoup moins isolée. Il a été beaucoup plus facile d’adopter la culture et d’avoir un lien avec mes collègues lorsque je les rencontre en personne. »

Brit Ferguson, gestionnaire principale de la réussite des clients chez Slack.

« J’avais entendu plusieurs histoires sur les inconvénients potentiels de l’intégration à distance, explique Mme Ferguson. Mais ce que nous avons fait avec WeWork m’a permis de me sentir beaucoup moins isolée. C’est beaucoup plus facile d’adopter la culture et d’établir des liens mes collègues lorsque je les rencontre en personne. »

Il y a quelques semaines, Jess Cohen, une autre gestionnaire principale de la réussite des clients, avait des difficultés avec un client et a dû parler à l’un des architectes techniques de Slack pour savoir comment résoudre son problème. « Il se trouvait dans le même WeWork que moi, explique Mme Cohen. C’était merveilleux de se retrouver. Le simple fait de pouvoir s’asseoir à une table en face de l’autre, en gardant nos distances, pour planifier notre réponse… C’était beaucoup plus facile de le faire quand nous étions face à face. »

Les gestionnaires ont la flexibilité nécessaire pour changer la façon dont leurs équipes travaillent ensemble, en fonction de ce que chacun ressent à un moment donné. Certains peuvent décider de réunir leur équipe pour une journée ou juste pour une heure. D’autres peuvent décider de se rencontrer une fois par semaine avec ceux qui veulent participer en personne.

1
2
3
1. La gestionnaire principale de la réussite des clients Jess Cohen discute avec ses collègues AJ Mojica et Brit Ferguson. Image tirée d’une vidéo de WeWork. 2. L’architecte technique Sean Rabourn et Brit Ferguson se rencontrent dans une salle de conférence. 3. Jess LaTorre et Sean Rabourn discutent d’un prochain projet.

« Avoir un espace pour exercer cette flexibilité a été inestimable pour les liens au sein de notre équipe », explique LaTorre.

Les membres de Slack affirment qu’ils se sentent très à l’aise avec les protocoles de santé et de sécurité qu’ils (et WeWork) ont mis en place pour se protéger les uns les autres de la COVID-19.

Une fin de semaine, Mme Cohen avait une légère toux, c’est pourquoi elle s’est assurée d’obtenir un test négatif de COVID-19 avant de retourner au bureau. « Je pense que les personnes avec lesquelles nous travaillons partagent les mêmes idées et feraient toutes la même chose si elles présentaient des symptômes potentiels », dit-elle.

Le nombre de sites WeWork accessibles dans la région de New York donne également aux gens plus de flexibilité pour leur vie personnelle que s’ils étaient liés à un seul bureau. S’ils ont un rendez-vous chez le médecin dans un certain quartier, ils peuvent travailler au WeWork du coin. Même chose s’ils doivent déposer un enfant à l’école ou de visiter un parent malade.

L’autre jour, Mme Cohen devait participer à un événement sur la santé mentale au WeWork, 1460 Broadway après le travail. Elle a donc réservé une place privée pour travailler à cet emplacement. « Tout au long de la journée, j’ai pu assister à mes réunions virtuelles, discuter avec mes collègues en personne sans avoir à me soucier de l’heure à laquelle je devais quitter mon domicile pour arriver à l’événement à temps », explique-t-elle.

Membres de Slack au WeWork, 154 W 14th St à New York.

Mme LaTorre choisit toujours à l’avance le site WeWork où elle travaillera, afin de rendre sa journée plus efficace. Elle aime également pouvoir visiter d’autres sites WeWork à travers le pays lorsqu’elle rend visite à des amis proches et à sa famille dans d’autres villes, grâce à WeWork Accès Illimité.

« La capacité de travailler à partir de n’importe quel emplacement géographique, en ayant toujours un bureau à ma disposition, ça m’aide à toujours être productive, quelle que soit la ville dans laquelle je me trouve », explique-t-elle.

Jo Piazza est un journaliste primé, auteur à succès, stratège numérique et animateur de balados.

Vous repensez votre espace de travail?

Est-ce que cet article vous a été utile?
Catégorie
Plein feu sur nos membres
Étiquettes
ACCèS ILLIMITé
L'ESPACE HYBRIDE
THE NEW WORLD OF WORK - OLD