Est-ce une photo ou un rendu ?

Le studio de rendu 3D de WeWork innoves afin de créer de magnifiques rendus pour raconter les histoires de nos espaces.

L‘espace est un outil puissant pour susciter l’engagement, encourager l’innovation et améliorer la productivité. Mais à quoi ressemble vraiment l’espace idéal ? Dans la Science de l’Espace, nous explorons comment la conception intentionnelle peut transformer tout espace de travail en une expérience holistique.

Les espaces WeWork sont réputés pour leur conception intentionnelle, à l’esthétique épurée, qui favorise la communauté et la productivité. Les employés peuvent donner le meilleur d’eux-mêmes, dans un environnement où chacun est à son aise grâce aux œuvres d’art inspirantes, à l’agencement et à la grande variété d’espaces de travail de chaque établissement WeWork à travers le monde. 

Bien que les photos captent l’énergie d’un espace, elles ne sont disponibles qu’après que le site a ouvert ses portes. Que se passe-t-il avant cela ? Parce que les entreprises agiles réagissent vite, elles veulent souvent prendre les décisions concernant leurs espaces de travail avant qu’ils soient accessibles, pendant leur conception et leur construction. WeWork doit les aider à visualiser l’espace pour qu’ils puissent imaginer comment leurs équipes vont s’approprier les lieux. C’est là que mon équipe intervient. 

Histoires visuelles d’espaces futurs

L’équipe de visualisation de WeWork est un studio interne chargé de créer des images numériques grâce à un ensemble d’outils logiciels. Nous utilisons des technologies de modélisation et de rendu, comme 3ds Max et Unreal Engine, pour créer des images saisissantes et de haute qualité des espaces qui ont été imaginés mais sont encore en construction.

Découvrez la différence entre un rendu et une photo d’un même espace, comme par exemple dans les bureaux WeWork DRN, à Prague, en République Tchèque.

Les rendus, quand ils sont bien faits, peuvent transmettre la même émotion qu’une photo et raconter une histoire sur le lieu qu’ils représentent. Chez WeWork, notre équipe commence à travailler après la conception d’un nouvel établissement, mais avant sa construction. Les rendus montrent comment la lumière naturelle va se réfléchir sur les différentes surfaces, quels meubles et quels types de sol seront installés, et comment les personnes réelles vont interagir les unes avec les autres. 

Nous finissons les rendus trois à six mois avant l’ouverture de l’établissement. Cela permet aux entreprises de prendre les décisions concernant l’espace dont elles ont besoin en fonction de leurs objectifs : s’implanter dans une nouvelle ville, déménager leur siège social, ou accueillir les travailleurs à distance

Nous nous considérons comme une nouvelle génération de studio. Alors que les autres studios passent des mois à produire une série de rendus pour un seul client, notre équipe interne passe dix jours sur quatre à sept rendus. Nous en sommes capables parce que notre équipe optimise constamment nos procédés grâce à l’automatisation, mais également notre rapidité grâce à la structure même de l’équipe : nous sommes donc plus efficaces tout en produisant de meilleurs rendus. Nous avons la chance d’innover sur tous les fronts, sur notre travail comme sur notre organisation.

Une organisation horizontale nous permet d’innover

Parce que la masse de travail est énorme (WeWork a plus de 580 établissements), nous devons travailler rapidement. La gestion traditionnelle d’un studio n’est tout simplement pas adaptée.

Généralement, un studio traditionnel compte dans ses rangs quelques artistes de différents niveaux d’ancienneté responsables des différentes parties de la production. Ils relèvent tous d’un directeur de création qui dirige le projet. 

Les bureaux WeWork au 155 West à Johannesbourg, Afrique du Sud.

Nous n’avons pas ce type de hiérarchie : nous avons une organisation horizontale. Nous encourageons chacun des artistes de l’équipe à devenir un expert de toutes les étapes d’un projet, de l’éclairage à la modélisation 3D en passant par la post-production. En lieu et place d’un directeur de la création, il y a un responsable de la création qui fournit des tutoriels pour les différentes étapes de la production. Chaque membre de l’équipe peut choisir la partie du projet sur lequel il souhaite travailler. Ils passent d’un poste à l’autre en fonction des projets, de manière à être hautement qualifiés dans de nombreux domaines.

Plutôt que d’attendre les validations d’une seule personne au sommet de la hiérarchie, les membres de l’équipe sont libres de prendre leurs propres décisions. De cette manière, ils travaillent plus rapidement. En innovant via l’optimisation de nos procédés, et en faisant confiance à nos artistes, nous restons agiles et productifs. 

Automatiser ce que l’on peut

L’automatisation est essentielle pour évoluer rapidement, et ce dans tous les secteurs d’une entreprise. Il est également vrai lorsque l’on crée des images numériques sur-mesure. 

Découvrez comment nous créons de manière automatique une partie des rendus 3D.

Notre équipe identifie les parties les plus chronophages du processus de création 3D et trouve la solution pour les automatiser. Du fait que nous produisons des rendus de l’intérieur des espaces WeWork, nous avons pu créer une bibliothèque d’éléments que nous utilisons dans chaque projet. À l’aide du logiciel Railclone, nous avons modélisé en 3D et intégré dans notre bibliothèque centrale des éléments de construction comme des espaces extérieurs, des sols, des caméras de sécurité, des détecteurs de fumée, des panneaux de sorties, des devantures, des salles de conférence, et même des sculptures lumineuses au néon. Avec cette bibliothèque organisée, nous pouvons glisser-déposer ces éléments dans différents projets.

Grâce à ces éléments de base d’un bâtiment automatisés, nous pouvons nous concentrer sur les détails qui donnent vie à un lieu : les meubles, les finis architecturaux et l’éclairage. Notre équipe peut consacrer du temps à perfectionner ces touches artistiques. Nous pouvons passer une journée entière sur un modèle comme, par exemple, une chaise, une ottomane ou une table d’appoint que nous réutiliserons sur d’autres projets. Nous avons la chance de pouvoir prendre le temps de faire de cette chaise la chaise la plus parfaite possible. C’est ce qui rend nos rendus plus réalistes et plus à même de raconter l’histoire du lieu. 

Être attentif à créer des rendus humains et universels

Ce dont je suis le plus fier, c’est de la diversité que nous intégrons dans nos images. 

Nous sommes convaincus que les gens sont la partie la plus importante d’un espace ; la façon dont les gens l’utilisent est cruciale pour l’histoire que nous racontons. C’est pourquoi nous consacrons beaucoup de temps et d’attention à cette partie des rendus. C’est aussi pourquoi nous mettons un point d’honneur à intégrer un grand nombre de personnes dans nos rendus. 

Découvrez la différence entre un rendu et une photo des bureaux WeWork du Digital Park à Bangkok, Thaïlande.

Nous avons la chance incroyable de pouvoir prendre des photos des salariés de WeWork dans le monde entier pour par la suite les intégrer comme modèles dans nos rendus. Notre équipe part à la rencontre de nos collèges et les photographie en lumière naturelle, en interaction avec leur environnement. Nous n’utilisons jamais d’écran vert.  

En peuplant nos rendus de personnes représentant la diversité de la population mondiale, nous espérons que tout un chacun, où qu’il soit dans le monde, pourra se projeter — et se sentir le bienvenu —  dans nos installations. 

Les résultats

Quand on regarde nos rendus à côté d’une photo du même espace six mois plus tard, leur ressemblance frappante saute aux yeux. C’est un témoignage de l’attention et des compétences des artistes de mon équipe.

Regardez les étapes de la création d’un rendu 3D.

Ces représentations sont bien plus que de simples compositions numériques. Bien faites, elles peuvent rendre visible l’énergie dégagée par quelque chose qui n’existe pas encore. Elles peuvent transporter le spectateur dans un espace où il pourrait passer la majorité des heures essentielles de sa journée dans un avenir proche. Les responsables peuvent décider de l’emplacement d’un bureau avant même que la construction de l’espace soit terminée. Cela leur permet de rester agiles et de prendre les décisions rapides que nécessite leur activité. 

Remarque : Toutes les images fixes sont des rendus 3D et ne sont pas représentatives à 100 % de la conception approuvée finale.

Greg Rogers est le responsable de la visualisation chez WeWork. Greg a plus de 10 ans d’expérience dans la visualisation 3D qui met l’accent sur l’histoire des conceptions sur de nombreuses plateformes numériques. Avant WeWork, Greg a travaillé chez Kilograph, Peter Marino Architect et IBI/Gruzen Samton. Il a présenté l’approche innovante de son équipe en matière d’optimisation de la visualisation dans de nombreuses conférences à travers le monde. 

Vous êtes intéressé par un espace de travail ? Contactez-nous !