Pour de nombreuses petites entreprises, l’espace de travail change la donne

Des chefs d’entreprise indiquent que le fait d’avoir des lieux dédiés pour se rassembler les aidera à se développer et à créer des liens au sein de leurs équipes

WeWork Avenida Constitucion 2050 à Monterrey, au Mexique. Photo par WeWork

La pandémie a été difficile pour tout le monde, mais elle a été particulièrement éprouvante pour les petites entreprises qui tentent de se lancer. Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé, la société de développement d’applications mobiles Appdrop a dû fermer son bureau dans la région de la baie de San Francisco, et envoyer ses deux cofondateurs dans leurs villes respectives, l’un à Nashville et l’autre à Washington, D.C.

« Cela a été assurément difficile de passer au travail à distance. Nous sommes déjà introvertis, et maintenant c’est encore plus difficile », explique Kamar Mack, cofondateur et directeur général d’Appdrop. Si vous ne pouvez pas être dans la même pièce, il est beaucoup plus difficile de compléter la longue liste de choses à faire qui font partie de la création d’une entreprise : tout ce que vous pouvez imaginer, de la conception et exécution des idées de produits à l’obtention de fonds et recrutement de personnes.

Une relation de cofondateur à distance a également été le cas pour Ian Mukherjee, cofondateur et directeur de l’ingénierie chez Kouch, une plateforme de jeu où les fans peuvent affronter des célébrités. Mukherjee vit avec son chat dans un studio du Financial District de New York, tandis que son cofondateur est en Floride. « Mon cofondateur et moi travaillons dans deux mondes différents », explique Mukherjee.

Mack et Mukherjee faisaient partie d’un groupe de chefs de petites entreprises qui ont récemment découvert par le biais d’un appel Zoom qu’ils avaient reçu cinq passes WeWork All Access pour eux et leurs équipes pour les six prochains mois. WeWork avait lancé le concours qui a permis d’offrir des passes lors de la semaine nationale des petites entreprises afin de reconnaître tous les problèmes auxquels ces dernières ont été confrontées l’année dernière. WeWork All Access permet aux équipes de travailler depuis des centaines d’établissements WeWork dans le monde entier.

L’une des nombreuses difficultés du travail d’équipe à distance est de créer un sentiment de cohésion. Supertext est une agence de traduction et de localisation dont la direction est répartie entre Los Angeles, Zurich et Berlin. « Nous sommes mondiaux par nature, mais pendant la pandémie, avec les restrictions sur les voyages, une expérience partagée nous a vraiment manqué », explique Kristy Sakai, directrice générale de Supertext USA. Grâce à WeWork All Access, les membres de l’équipe Supertext peuvent se trouver dans différentes villes tout en étant dans des établissements WeWork. Cela leur permettra de partager une expérience commune et d’« avoir le sentiment d’être une seule et même équipe se trouvant dans différents endroits », explique Sakai.

Roderick Lawrence (à gauche), acteur et cofondateur de Black Man Films et Kamar Mack, cofondateur et directeur général d’Appdrop. Photos avec l’aimable autorisation des sujets.

La société d’énergie propre Ecogy Energy connaît une croissance fulgurante, ce qui est positif en cette période. La taille de la société, qui exploite des projets d’énergie renouvelable dans plusieurs États principalement dans des communautés à faibles revenus, a triplé au cours des trois dernières années. En fait, elle s’est développée jusqu’au point où l’absence d’un bureau central est un handicap non négligeable. 

L’entreprise a son « siège social » à Brooklyn, mais le chef de projet Joel Santisteban indique qu’il doit y ajouter un astérisque parce que « nous sommes entièrement à distance depuis un an et demi et nous débrouillons comme ça », dit-il. Santisteban s’est excusé pour le bruit de fond provenant de l’extérieur, car il était en visioconférence depuis un café situé sous le pont de Williamsburg. « Un train va passer tôt ou tard », dit-il. Grâce à WeWork All Access, Santisteban espère pouvoir bientôt réunir son équipe dans un véritable bureau à Williamsburg.

Le manque d’espace pour se réunir a été un problème pour les entreprises, mais ne pas disposer d’un espace adéquat l’est également. L’aspect la plus difficile de la pandémie, explique Jackie Geisler de Live Free Fitness LLC, a été de vivre et travailler dans un appartement de New York de la taille du dressing de ses parents dans le New Hampshire. « Mon compagnon est de l’autre côté de cette porte et travaille sur le lit », dit-elle. 

Kristy Sakai (à gauche), directrice générale de Supertext USA et Ian Mukherjee, cofondateur de Kouch.

De nombreuses personnes qui travaillent dans des espaces partagés à domicile en ont fait l’expérience. Dailyhuman, une entreprise de technologie qui permet d’inviter leurs amis lors de leur prochaine visite dans n’importe quel restaurant des États-Unis, a récemment obtenu un financement. Elle a développé l’équipe, qui est dispersée de Tel Aviv à Melbourne, et elle a fait venir tous les membres à New York, où ils se sont rencontrés dans la maison du fondateur. 

« Tout le temps, je me disais : j’ai besoin d’un tableau blanc, j’ai besoin d’une salle de réunion, j’ai besoin de ceci, j’ai besoin de cela », explique Zi Xie, directrice du développement commercial chez Dailyhuman. Avoir accès à des équipements et un espace de travail permettrait à l’entreprise de s’amuser et d’instaurer une culture, mais aussi d’« accomplir [des choses] », dit-elle. « Ce serait formidable d’avoir accès [à un espace], pour que nous puissions tous avoir un sentiment d’appartenance », renchérit-elle.

Salma Qarnain Shaw et Roderick Lawrence, cofondateurs de Black Man Films, ont également fait de leur mieux pour développer leur organisation de manière virtuelle. Leur entreprise de production raconte des histoires d’hommes et de femmes noirs et de personnes de couleur. Depuis son lancement en août dernier, ils ont réussi à tourner leur premier court métrage narratif (en personne), à collaborer avec des dizaines d’artistes, et à rencontrer des bailleurs de fonds (virtuellement). Faire tout cela pendant la pandémie a été difficile, reconnaît Shaw. 

Zi Xie (à gauche), directrice du développement commercial chez Dailyhuman et Joel Santisteban, chef de projet chez Ecogy Energy.

Avoir accès à un espace de travail est essentiel pour se développer, car cela permettra à l’équipe de rencontrer en personne les artistes collaborateurs et les donateurs. Cela permettra un travail plus « génératif », affirme Shaw, comme la création d’une chaîne de production, l’élaboration d’un plan d’affaires, et la tenue de réunions avec les partenaires de marketing et de financement. La maison de production discute actuellement avec des festivals du monde entier et des services de streaming de premier plan. La possibilité de faire venir des visiteurs dans une salle de réunion équipée d’un tableau blanc constituera une avancée considérable, se réjouit Lawrence. « Vous ne pouvez pas apprendre à connaître une personne si vous n’êtes pas avec elle dans un espace », dit-il.  

Ces gagnants et les autres du concours WeWork pour les petites entreprises disposeront désormais d’un espace réservé au travail. Ils pourront nouer des liens avec leurs coéquipiers, s’étirer, disposer d’endroits calmes pour se concentrer, et d’une communauté avec laquelle se mettre en relation, autant d’éléments nécessaires à la réalisation de leurs grandes ambitions. Cette année nous a montré à quel point un peu d’espace est précieux dans tous les aspects de notre vie.

Anjie Zheng est la rédactrice en chef d’Ideas by WeWork. Auparavant, elle était journaliste pour le Wall Street Journal. Ses articles ont également été publiés dans Fast Company, Quartz et LithuB.

Vous repensez votre espace de travail ?

Cet article a-t-il été utile ?
Category
Produits flexibles
Balises
ALL ACCESS
ESPACE FLEXIBLE
SMALL BUSINESSES