Un cabinet d’experts-conseils propose un moyen créatif de collaborer en personne

Les espaces de bureaux flexibles proposés par WeWork On Demand permettent à une équipe d’apprendre à mieux connaître une recrue

Anne du Boucheron, PDG et fondatrice d'un cabinet d'experts-conseils pour artistes à New York, affirme que quelque chose de magique se produit lorsque son équipe peut travailler ensemble dans un même espace. Photo d'Alexi Lubomirski

La façon dont nous travaillons a fondamentalement changé. Les gens ne cherchent plus seulement à concilier travail et vie personnelle. Ils veulent pouvoir choisir quand, où et comment ils travaillent. Ils veulent la liberté de créer leurs propres horaires, d’accomplir des tâches qu’ils jugent utile et d’être dans un espace qui répond à leurs besoins uniques. L’époque du « neuf à cinq » est révolue. Dans Toutes les façons de travailler, les membres WeWork racontent comment ils réinventent leur vie professionnelle et s’épanouissent dans ce nouveau monde du travail.

Les employés d’Anne du Boucheron Inc, un cabinet d’experts-conseils pour les artistes et les photographes basé à New York, ont commencé à travailler à domicile en mars dernier, comme une grande partie de la planète. En tant que petite entreprise, ils ont réussi à adopter cette nouvelle normalité relativement rapidement. Cependant, lorsqu’Anne du Boucheron, la fondatrice et PDG, a procédé à une nouvelle embauche en septembre, elle a commencé à chercher des solutions pour réunir son équipe dans le même espace, ne serait-ce que pour quelques jours.

« J’avais l’intuition qu’intégrer quelqu’un sans avoir la chance de passer du temps avec cette personne ne fonctionnerait pas, explique-t-elle.Même si vous utilisez Zoom avec votre équipe, vous ne passez pas huit heures en réunion. En revanche, si vous êtes dans le même espace, ils vous entendent toute la journée et peuvent vous poser des questions. Ça semble beaucoup plus naturel. »

Le cabinet d’experts-conseils de Mᵐᵉ d  Boucheron joue différents rôles, en fonction du client. Il s’agit d’une agence traditionnelle en ce sens qu’elle aide les artistes à trouver du travail et à négocier des contrats, mais elle propose aussi des initiatives plus stratégiques, telles que le remue-méninges sur l’orientation créative de la carrière d’un artiste.

« Une grande partie de notre travail repose sur le ton, la façon dont nous parlons aux clients et aux artistes, et la façon dont nous réfléchissons à des idées avec eux, donc l’une des meilleures façons d’apprendre, c’est de voir quelqu’un d’autre le faire. C’est ainsi que j’ai appris beaucoup de ce que je sais, dit-elle. Ce n’est pas tellement la formation formelle, c’est plutôt la possibilité d’être présent durant les rencontres, et d’observer les autres. »

Il était donc important pour Mᵐᵉ du Boucheron de trouver un moyen pour passer du temps de qualité avec son équipe, y compris leur recrue, sans avoir à louer des bureaux à plein temps. Elle avait entendu parler de personnes louant des salles de conférence pour une journée et pensait que cela pourrait être la solution. Elle a donc fait des recherches sur Google pour voir ce qui s’offrait à elle.

Lorsque qu’elle a découvert l’application WeWork On Demand, Mᵐᵉ du Boucheron a été surprise. Elle avait déjà entendu parler de la marque, mais n’avait pas pris conscience qu’il y avait une nouvelle application qui permettait aux gens de réserver des espaces dans de nombreux emplacements WeWork quand ils le souhaitaient, sans contrat à long terme. L’application WeWork On Demand permet aux gens de réserver un espace de travail au jour le jour dans 190 sites WeWork répartis dans 11 villes aux États-Unis, sans engagement mensuel.

« J’aime beaucoup le fait qu’On Demand ne crée pas d’obligations. Cela ne crée pas de fardeau financier pour moi. Vous n’avez pas cette petite voix qui répète : « Oh, je paie pour ça, donc je dois aller au bureau »… Vous pouvez l’ajuster au fur et à mesure. »

Au début, l’équipe avait prévu se réunir deux fois par semaine, les lundis et les mardis, soit les jours où le fils de Mᵐᵉ du Boucheron fréquentait l’école en personne, pendant quelques semaines seulement. L’objectif était d’aider la recrue de l’équipe à comprendre la culture de l’entreprise, à apprendre les meilleures pratiques et les directives. Mais Mᵐᵉ du Boucheron et ses collègues ont vraiment apprécié avoir la chance de travailler de nouveau ensemble. Ils ont donc continué à se rencontrer chaque semaine, longtemps après la fin du processus d’intégration.

« C’est génial d’être de nouveau entourée de gens, d’avoir l’équipe réunie, dit-elle. Parfois, ils se rencontrent sans moi parce qu’ils veulent plus de jours en personne, alors ils peuvent simplement utiliser leur application et trouver un espace WeWork pratique. »

Grâce à On Demand, l’équipe d’Anne du Boucheron a travaillé dans plusieurs endroits au cours des deux derniers mois. Ils ont commencé par se réunir au WeWork 199 Water St, dans le Lower Manhattan, parce que c’est à seulement trois pâtés de maisons de l’école du fils du Boucheron. Ils ont également travaillé au WeWork 134 N 4th St à Williamsburg, à proximité de certaines de leurs maisons, et au WeWork 980 6th Avenue, près de l’Empire State Building et de l’immeuble où travaille le partenaire d’un des employés.

« Je pense que si l’espace était bondé, je ne me sentirais pas aussi à l’aise. Mais WeWork fait un bon travail de gestion pour limiter le nombre de personnes autorisées à entrer. Les gens portent leurs masques et pratiquent la distanciation physique. L’atmosphère est très respectueuse », dit-elle.

La flexibilité est un autre aspect d’On Demand que Mᵐᵉ du Boucheron trouve utile. « Si nous avons une séance photo dans le West Side, mais que nous voulons aussi avoir un bureau où travailler, nous pouvons simplement choisir un emplacement près du studio. Donc, c’est super pratique. »

Elle a également découvert que le fait de pouvoir passer quelques jours par semaine en personne a contribué à l’orientation générale de l’entreprise. « C’est presque comme cette chose magique qui se produit lorsqu’une équipe se réunit. Donc, je pense que c’est très utile », affirme-t-elle.

Si Mᵐᵉ du Boucheron et ses employés travaillent généralement dans les espaces communs des emplacements WeWorks qu’ils visitent, ils profitent parfois des cabines téléphoniques pour des appels privés ou des salles de conférence pour des réunions stratégiques plus longues. À l’avenir, lorsque les réunions avec les clients redeviendront monnaie courante, ils prévoient réserver des salles de conférence afin de profiter de l’intimité.

Selon Mᵐᵉ du Boucheron, les cuisines sont également un avantage inattendu. « Nous mangeons dans la cuisine, et utilisons le réfrigérateur et la machine à café, ce qui est vraiment bien. C’est un endroit parfait si vous avez besoin d’une pause des écrans. »

Le travail à distance pourrait être la norme dans un avenir proche, mais Mᵐᵉ du Boucheron semble avoir trouvé une solution pour réunir son équipe quand elle en a besoin ou envie. « Je crois que la visioconférence est déjà mieux que le téléphone. Mais en étant en personne, vous obtenez quelque chose d’autre, quelque chose qui est difficile à remplacer », estime-t-elle.

Vous repensez votre espace de travail?

Charlee Dyroff est une journaliste et une enseignante de Boulder, au Colorado.

Est-ce que cet article vous a été utile?
Catégorie
Plein feu sur nos membres
Étiquettes
TOUTES LES FAçONS DE TRAVAILLER
À LA CARTE