Les nombreuses possibilités d’un simple bureau

Ces membres WeWork montrent comment le bureau standard peut être personnalisé pour répondre à leurs besoins particuliers

WeWork Wells Fargo Center à Denver. Photo par WeWork

Le lieu de travail hybride est désormais la norme, de nombreux employés partageant leur temps entre leur bureau à domicile, le bureau de l’entreprise et le lieu de travail numérique. Le travail à distance a été considéré comme bénéfique pour la majorité des employés. Toutefois, les employés ont également indiqué qu’ils apprécient de disposer d’espaces physiques pour réfléchir, collaborer et discuter avec leurs collègues. Avec 40 % des travailleurs qui sont retournés travailler sur place depuis septembre 2021, il n’a jamais été aussi évident qu’un bureau physique est bien plus qu’un poste de travail. 

Et nous n’entendons pas cela seulement métaphoriquement. Les membres WeWork suivants ont personnalisé de manière créative leurs bureaux pour répondre à leurs besoins individuels. Ils ont transformé un bureau standard en une salle de montage, une aire de stockage, une suite de direction, et une salle de classe.

Un bureau transformé en studio de montage

Bob Korn est un monteur et un cinéaste spécialisé dans les vidéos non diffusées et les séquences d’archives. Avant la pandémie de COVID-19, Korn utilisait principalement les locaux de ses clients à des fins de montage. Mais quand son travail a repris après le premier confinement, les bureaux de ses clients lui étaient interdits d’accès. 

Un bureau WeWork s’est avéré être une solution idéale. Bob Korn travaille depuis l’établissement WeWork 1875 K St NW à Washington D.C., à 50 minutes à pied de son appartement, ce qui lui permet de faire un peu d’exercice à l’aller et au retour. Il décrit son bureau, qu’il utilise comme salle de montage, comme le « coin bureau » idéal : il s’agit d’un recoin dans un couloir intérieur avec une vue à travers les parois en verre qui s’étend jusqu’aux fenêtres de l’autre côté du hall. 

Bob Korn a aménagé son bureau au WeWork 1875 K St NW à Washington D.C. en fonction de ses besoins en matière de montage de films. Photos avec l’aimable autorisation des sujets.

« Traditionnellement, les suites de montage sont des pièces sans fenêtre avec un éclairage faible et contrôlé, de sorte qu’un monteur peut effectuer des ajustements de couleur précis sans que des reflets ou des lumières à température de couleur aléatoire n’interfèrent », explique-t-il. « Mais qui veut rester dans une pièce sans fenêtre toute la journée ? » 

Bob Korn a effectué quelques petites modifications pour adapter l’espace à ses besoins. Il a apporté ses propres lampes réglables, ajouté des rideaux qui peuvent bloquer la lumière du couloir, et ajouté de la mousse acoustique à quelques endroits pour atténuer les échos. 

« Ce n’est pas le bureau WeWork typique », dit-il, mais il est parfait pour lui. 

Un centre de traitement de dispositifs médicaux

BioCoach était au départ une entreprise qui essayait de rendre les dispositifs médicaux plus accessibles, mais en cours de route, l’équipe a créé une plateforme pour améliorer la vie des personnes atteintes de diabète. 

L’entreprise vend un programme conçu pour améliorer la santé métabolique et destiné aux personnes atteintes de diabète et de pré-diabète, explique Alexandra Payne, directrice de l’exploitation de BioCoach. « Notre objectif est de rendre un mode de vie sain simple et abordable », dit-elle. « Nous avons un lecteur de glycémie et de cétone, ainsi qu’un lecteur A1C qui se connectent tous à l’application. »

Étant donné que BioCoach propose des dispositifs physiques, l’entreprise avait des exigences spécifiques pour son espace de travail physique. En plus de son bureau pour dix personnes dans l’établissement WeWork Capella Tower à Minneapolis, BioCoach a ajouté une autre unité pour six personnes dédiée au traitement des commandes dans le même bâtiment. 

Nous apprécions la possibilité d’ajouter de l’espace lorsque nous en avons besoin, par exemple lorsque nous recrutons plus d’employés ou décidons de traiter les commandes en interne.

Alexandra Payne, directrice de l’exploitation de BioCoach

« Le modèle de WeWork est incroyable parce qu’il permet de se développer ou de se réduire », explique Payne. « Nous apprécions la possibilité d’ajouter de l’espace lorsque nous en avons besoin, par exemple lorsque nous recrutons plus d’employés ou décidons de traiter les commandes en interne. » 

Cette flexibilité élimine beaucoup de conjectures quant à la planification de l’avenir. « Si nous avions dû signer un bail de dix ans avec un espace commercial traditionnel, nous aurions dû prévoir la superficie dont nous aurions besoin », explique-t-elle. Grâce à WeWork, BioCoach peut s’adapter sans accroc à la hausse ou à la baisse de ses besoins.   

Une suite de direction privée

Pour Exploration.io, une entreprise qui utilise des logiciels pour gérer les droits d’auteur et les données dans l’industrie musicale, le travail à distance n’est pas nouveau. L’entreprise travaille à distance depuis sa création, il y a près de huit ans, explique Rene Merideth, cofondatrice et directrice de l’exploitation.

Auparavant, le travail à distance était accompagné de ses propres tracas. Aux débuts d’Exploration, Merideth et son partenaire commercial, Aaron Davis, travaillaient depuis son appartement. « Une fois, nous avons eu une réunion avec un client qui nous a obligés à vider complètement sa chambre et à y installer une table de salle de réunion improvisée. Nous nous sommes jurés ne plus jamais avoir à le faire », raconte Merideth.

Le bureau d’Exploration est décoré de manière à refléter l’orientation de l’entreprise vers l’industrie musicale.

Après avoir loué un poste de travail dédié dans un espace de coworking, Merideth s’est rendue compte que cela ne lui convenait toujours pas. S’il lui permettait d’établir une séparation bien nécessaire entre sa vie professionnelle et sa vie privée, il n’était pas adapté en matière de confidentialité pour les réunions avec les clients et autres besoins commerciaux. 

Elle s’est donc tournée vers WeWork, où son nouvel espace (qu’elle appelle la « suite de direction ») remplit plusieurs fonctions. Exploration dispose désormais d’un bureau privé pouvant accueillir quatre personnes dans l’établissement WeWork One Culver à Culver City, CA. 

Rene Merideth explique qu’elle utilise le bureau pour centraliser les documents de l’entreprise (« une façon ronflante de dire « archiver » »), ainsi que pour rencontrer les clients. « WeWork nous a fourni un emplacement centralisé, un endroit que nous pouvons appeler notre « base d’attache » », explique-t-elle. 

Elle profite également des salles de réunion, qui sont très pratiques pour accueillir des clients et des collègues éditeurs de musique. « Nous avons pu organiser la réunion California Copyright Conference Summer Board ici, à Culver City, dans un espace sûr dans le contexte de la pandémie de COVID-19, et avec une grande salle de conseil privée », explique-t-elle. Encore plus appréciable, aucun meuble de chambre à coucher n’a dû être retiré pour se préparer à cette réunion. 

Une pièce pour les enfants et un espace pour les parents

Lorsqu’il cherchait un espace de travail, Marc D’Antin avait quelques exigences. Marc D’Antin est directeur général de Fit Learning DC, un centre de tutorat qui aide les élèves à se perfectionner académiquement. En plus d’un espace de travail traditionnel où les élèves pouvaient rencontrer son équipe de psychologues scolaires, il avait besoin d’accéder à des salles de réunion, ainsi que d’un espace où les parents pouvaient attendre leurs enfants. Un bureau dans l’établissement WeWork 1875 K St NW à Washington D.C., s’est avéré parfait.

Le bureau adapté aux enfants de Fit Learning DC au WeWork 1875 K St NW à Washington D.C.

Le spacieux hall d’entrée, par exemple, était parfait pour les parents qui attendraient. « Je me suis dit qu’il convenait parfaitement car il offrait un espace confortable aux parents », explique-t-il, « et les parois en verre qui s’étendent jusqu’aux bureaux [où les élèves rencontrent l’équipe] rassurent les parents. » 

Cet avantage, ainsi que les autres services inclus, tels qu’Internet, les services d’impression et le café à disposition, sont ce qui l’ont incitée à passer d’un bureau pour deux personnes à un espace pour quatre personnes dans le même bâtiment en février 2021. Certains élèves étant prêts pour des séances en personne, tandis que d’autres préféraient rester virtuels, et la flexibilité offerte par WeWork s’est donc révélée inestimable. 

Au fur et à mesure que les séances en présentiel reprendront, les salles de réunion deviendront plus essentielles pour l’activité de Marc D’Antin. « Avant la pandémie… j’avais une équipe de formateurs, et s’il y avait plusieurs élèves à la fois, nous pouvions en accueillir certains dans le bureau et d’autres dans des salles de réunion », dit-il. « Je pense que nous commencerons à avoir besoin de cet espace supplémentaire à nouveau. » 

En tant qu’avantage supplémentaire pour les parents de ses élèves, Marc D’Antin explique qu’il est toujours prêt à réserver une salle de réunion pour les parents qui ont besoin d’avoir une réunion professionnelle pendant la séance de leur enfant. C’est ici un autre moyen de promouvoir l’espace pour aider non seulement les enfants dont son entreprise s’occupe, mais aussi leurs parents. 

Angelica Frey est une écrivaine et traductrice qui couvre les arts, la mode et la gastronomie. Originaire de Milan, elle vit actuellement à Brooklyn.

Vous repensez votre espace de travail ?

Cet article a-t-il été utile ?
Category
Produits flexibles
Balises
ENTREPRENEURS
ESPACE FLEXIBLE
SMALL BUSINESSES