Le modèle de répartition, démontré par WeWork

La combinaison d'un siège central plus petit et de bureaux satellites permet de donner la priorité à la sécurité de tous

Notre expérience collective du travail à domicile pendant la pandémie mondiale a montré que, malgré tous nos outils virtuels, un certain niveau de collaboration en face à face est nécessaire sur le long terme. Une étude réalisée par le forum sur l’espace de travail Blind a démontré que 56 % des employés ont déclaré ressentir davantage d’anxiété en raison du travail à distance, et 53 % ont remarqué une baisse de la productivité en raison de problèmes de santé mentale liés au travail à domicile. 

Les chefs d’entreprise ont spéculé sur le fait que le travail virtuel permanent pourrait entraîner un déclin de l’innovation et de la créativité puisque nous ne bénéficions plus des interactions en personne planifiées et spontanées qui les déclenchent. Autre considération : des études montrent que de nombreux employés préféreraient revenir au bureau au moins une partie de la semaine.

Mais pour faire revenir les gens au bureau pendant une pandémie, de toutes nouvelles stratégies en matière d’espace de travail seront nécessaires. Les bureaux doivent être moins denses afin que les employés puissent garder une distance sociale. Cela signifie que les grands sièges d’entreprise appartiennent au passé. Les trajets devront également être plus courts et dépendre de moyens de transport moins bondés. 

Avantages d’un modèle en répartition 

Pour répondre à ces besoins, de nombreuses entreprises mettent en place un modèle de bureau décentralisé, ou en étoile. Ces entreprises peuvent conserver un siège central où les employés se rendent moins fréquemment, tout en fournissant simultanément des bureaux satellites plus petits répartis à travers une ville, voire un pays. Dans ce modèle, ce qui était autrefois le siège principal devient moins bondé, et peut même réduire sa taille.

« Les locataires de notre entreprise nous disent qu’ils ont effectivement besoin d’un modèle en étoile », a déclaré le directeur général de WeWork, Sandeep Mathrani, à CNBC . « Les destinations doivent être plus proches du lieu de résidence des employés afin de réduire au minimum le temps de trajet pour se rendre au bureau. »

WeWork 115 W 18th St (Chelsea HQ) à New York, NY.

Avec un modèle d’espaces de travail répartis , aucun emplacement n’est surpeuplé. Et proposer des espaces plus proches des domiciles des employés facilite leurs déplacements. 

« Le comment et le pourquoi du travail changent actuellement de manière significative, et les attentes des employés évoluent également rapidement », a déclaré Matt Jahansouz, directeur du personnel de WeWork. « La flexibilité doit être au cœur-même de la stratégie d’avenir de toute entreprise, ce qui signifie que la capacité à tirer parti d’un large éventail de solutions de bureaux sûrs deviendra un élément essentiel du retour au travail. »

Voici comment WeWork utilise déjà ce modèle à New York.

Un modèle de répartition à New York

En tant que leader du secteur des espaces de travail, WeWork a mis en place un modèle en étoile pour ses propres employés à New York. C’est un endroit idéal pour ce pilote : les études montrent que 96 % des habitants de Manhattan – et plus de 58 % de tous les employés de bureau de la ville – se trouvent à moins de 15 minutes à vélo ou à pied d’un établissement WeWork.

La plupart de nos employés travaillaient auparavant dans notre siège central à Chelsea, à Manhattan. Mais le besoin récent de bureaux satellites répartis dans toute la ville nous a amenés à désigner trois autres établissements WeWork comme bâtiments phares. Ce sont : Midtown à WeWork 620 Avenue of the Americas, Downtown à WeWork 85 Broad Street, et Brooklyn à WeWork Dock 72, Brooklyn Navy Yard

Nous faisons revenir nos employés progressivement, en utilisant une approche échelonnée sur trois phases et plusieurs mois, afin qu’ils puissent se sentir à l’aise lors de leur retour. Avec quatre bureaux satellites répartis dans la ville de New York, les employés peuvent travailler dans celui qui est le plus proche de leur domicile. Lors de la première vague de retour au bureau, les employés avaient accès à plus de 160 espaces WeWork à New York. Au cours de cette phase, près de la moitié des employés ont choisi de travailler dans des établissements non-phares et l’autre moitié dans des établissements phares.

Les employés peuvent venir au siège central de Chelsea moins souvent qu’auparavant, peut-être seulement pour les réunions importantes. Les temps de trajet sont réduits et les établissements sont moins bondés, tout en donnant aux employés la possibilité de collaborer en face à face. Passer du temps avec ses collègues en personne augmente également les possibilités d’interactions spontanées et de rapports créatifs. 

WeWork 115 W 18th St à New York, NY, USA. Photo par Chris Serafino/WeWork.

La réaction à ce modèle en répartition a été positive. « Retourner dans un espace de bureau dédié me permet de me concentrer, avec moins de distractions », explique Chris Serafino, responsable des réseaux sociaux chez WeWork. « Le fait d’être dans un espace avec d’autres personnes qui travaillent me pousse à faire mon travail au lieu de jouer avec mon chien. »  

Zachary Vaughn, directeur associé du conseil immobilier chez WeWork, a récemment travaillé dans quatre établissements différents de WeWork : Chelsea, 85 Broad, WeWork 880 3rd Avenue dans Midtown East et WeWork 140 Crosby à Soho. 

« Que j’aie un rendez-vous chez le médecin en ville ou une réunion au siège central ou que je veuille simplement m’asseoir avec certains collègues, j’ai la possibilité d’accéder facilement à un espace de travail élégamment conçu et prêt à l’emploi », a déclaré M.Vaughn. « Leportefeuille conséquent de WeWork me permet de choisir un espace de travail qui correspond à mes besoins quotidiens. » 

Nous nous efforçons de fournir des espaces qui privilégient la santé et la sécurité de nos employés et de nos membres, et qui tiennent compte de leur sécurité physique et mentale. À cette fin, nous avons repensé nos espaces pour qu’ils soient moins denses, mis en place des panneaux favorisant la distanciation sociale, amélioré le nettoyage professionnel et actualisé nos systèmes de filtration de l’air.

Il ne fait aucun doute que le bureau continuera à jouer un rôle essentiel dans notre façon de travailler. Il se présentera seulement sous une forme légèrement différente de ce qu’il était auparavant. Le milieu de travail du futur est celui qui favorise la collaboration et l’innovation tout en privilégiant la santé et la flexibilité. Chez WeWork, l’approche intentionnelle que nous avons adoptée pour soutenir nos employés dans cette transition démontre que cela est possible. 

Vous êtes intéressé par un espace de travail ? Contactez-nous !