Comment les grandes entreprises mondiales agissent face à l’épidémie du COVID-19

À mesure que les salariés retourneront au travail, les entreprises résilientes se tourneront encore plus vers l'immobilier flexible

Cette année, des milliers d’entreprises employant des millions de personnes ont été contraintes d’expérimenter le travail à domicile. Pendant la pandémie du COVID-19, les entreprises ont dû s’adapter très rapidement à de nouvelles normes de travail. Le succès de leur activité à court terme dépendait fortement de la capacité des équipes à s’adapter à ce changement. Aujourd’hui, alors que des villes du monde entier commencent à rouvrir, les employés retournent progressivement au bureau.

Nous voulions savoir ce que les entreprises de premier plan ont appris pendant cette période de travail à la maison généralisé, et ce qu’elles pensent du nouvel espace de travail. Lors de nos conversations avec des responsables de l’immobilier et des décideurs exécutifs de grandes entreprises, nous avons abordé des sujets tels que le retour au travail et la place du bureau dans la nouvelle normalité. 

Au-delà des exigences à court terme de création d’espaces sûrs prêts pour le retour des employés, les priorités à moyen et long terme pour soutenir la productivité et une culture solide seront axées sur le choix, la confiance, le bien-être et la santé. 

En ces temps difficiles, les entreprises solides ayant une culture forte sont sont fondées sur le leadership, la gestion et, surtout, sur le fait de s’assurer que les gens se sentent proches de leurs collègues et de la mission de l’entreprise. Voici quelques-unes des questions que nous avons abordées avec différents chefs d’entreprise, et les informations que nous avons recueillies. 

Q : Une main-d’œuvre travaillant à distance de façon permanente est-elle viable ?

Pour la plupart des entreprises, c’est peu probable. 

Le travail depuis des bureaux n’est pas mort. Cette période va juste ajuster la façon dont certaines entreprises envisagent la notion d’environnement de travail.  En effet, bien qu’il soit possible de travailler à distance à court terme, c’est plus difficile de l’envisager à moyen et long terme, car ce type de travail rend la collaboration et la participation dans certaines activités clients plus difficiles.

Les chefs de file de l’industrie restent persuadés que l’environnement de travail, où les gens se rencontrent, reste un outil important qui rassemble et permet motiver et stimuler la créativité des troupes. Ils estiment qu’il joue un rôle clé dans la réussite à long terme d’une entreprise. WeWork a été fondée sur cette idée, et nos espaces physiques reflètent l’importance de ces éléments. 

WeWork Spectrum Center à Irvine.

Les responsables de l’immobilier avec lesquels nous nous sommes entretenus ont convenu que le futur du travail sera probablement un modèle hybride de travail sur place et à distance. De nombreuses entreprises utiliseront le modèle de réseau en étoile, constitué de quelques centres et plusieurs espaces flexibles, pour que les employés puissent travailler là où c’est le plus pratique pour eux afin d’éviter les trajets en transports en commun. 

Les organisations peuvent avoir un effectif quotidien réduit, ce qui se traduit par un nombre réduit de postes de travail dans un espace. Et des technologies supplémentaires permettent de rapprocher les équipes numériques et physiques, créant des expériences identiques pour tous.  

De nouveaux termes apparaissent déjà pour décrire le fait que les employés doivent pouvoir travailler de n’importe où, comme : le travail au bureau (#WFO), le travail à proximité du domicile (#WFNH), le travail à domicile (#WFH), le travail à partir d’un troisième ou quatrième lieu flexible (#WF 3rd/4th Place Flex). 

Question : Comment pouvons-nous aider les employés à travailler de manière sûre et responsable ?

Le maintien de la santé et de la sécurité des employés est au cœur des préoccupations des dirigeants. 

Les chefs d’entreprise réfléchissent pour trouver des solutions adaptées, tout en considérant les directives émises par le gouvernement d’un côté, et les fonctions, les flux de travail et le confort de leurs propres équipes internes d’un autre côté. De nombreuses entreprises ont mis en place des comités de pilotage COVID-19 qui se réunissent quotidiennement pour discuter de leurs plans à court et à long terme.

Les thèmes de la confiance et du choix de l’espace de travail ne sont plus tabous. Cela représente un changement de culture pour de nombreuses entreprises. Les modèles traditionnels de gestion des personnes évoluent rapidement de nos jours. Les employés devront être formés en conséquence, ce qui est un concept nouveau pour certaines entreprises. 

Les dirigeants s’attachent avant tout à établir des directives opérationnelles pour leurs espaces de travail. Il s’agit notamment d’établir des directives en matière de densité, de qualité de l’air, de sécurité et de propreté. Les entreprises réfléchissent à la possibilité de donner aux employés le choix de revenir. Elles commencent par demander à environ 25 % de leur effectif de revenir, puis elles passent à l’échelle supérieure. Aucune entreprise n’a envisagé de rendre le retour au travail sur place obligatoire. 

WeWork 140 Crosby à New York.

Les responsables de l’immobilier peuvent contrôler les stratégies de répartition des personnes présentes et de division des équipes pour s’assurer que les espaces soient optimisés. Les entreprises développent également de nouvelles technologies immobilières qui incluent des indices de santé proactifs et prédictifs pour les établissements, des systèmes de suivi de la circulation des personnes, des réservations horodatées, et des rapports de température à distance. 

Chez WeWork, nous nous appliquons à réduire la capacité d’accueil de nos espaces pour permettre la distanciation professionnelle. Nous améliorons la circulation de l’air à l’intérieur, contrôlons les nettoyages réguliers, et ajoutons des distributeurs de lingettes et de désinfectant sans contact dans nos espaces communs. 

Question : Devrions-nous repenser notre portefeuille de bureaux ?

Si l’idée d’un portefeuille flexible est nouvelle pour vous, alors oui. 

La flexibilité sera essentielle pour le futur du travail. Cela signifie que les entreprises donneront probablement à leurs employés la possibilité de travailler dans différentes villes et au sein de différents établissements, suivant la logique de la situation.

Toutes les entreprises accéléreront leurs efforts visant à ajouter de la flexibilité dans leurs biens immobiliers. Certaines prévoient de réduire leur empreinte locative de plus de 25 % afin de réduire les frais, et de réinvestir ces économies dans des atouts comme leurs sites principaux ou leur technologie. 

Même avant la pandémie, les organisations étaient réticentes à signer des baux à long terme car il est souvent difficile de prévoir les besoins futurs. Mais maintenant que les entreprises envisagent de recourir partiellement au travail à distance, un portefeuille de bureaux flexible sera essentiel pour assurer leur réussite à long terme.

WeWork a pour objectif d’appuyer ce changement. Nos espaces qui favorisent la communauté, l’innovation et la collaboration offrent une flexibilité à toutes les entreprises dans les grandes villes du monde entier. Ces espaces sont parfaitement adaptés pour être utilisés comme « troisième espace » pour les personnes qui ne peuvent pas travailler chez elles, qui n’aiment pas aller au café, et qui ne sont pas tout à fait prêtes à reprendre le métro et le bus. 

Nous sommes plus forts ensemble

Les entreprises ont déjà traversé des crises auparavant, mais la pandémie du COVID-19 est nouvelle et particulière. Elle nous a tous obligés à réfléchir différemment sur la nature même des liens humains : comment nous nous rassemblons, comment nous travaillons en équipe, comment nous communiquons, et comment nous pouvons être à la fois flexibles et forts. 

Le futur du travail sera sans aucun doute façonné par cette expérience. C’est en partie pourquoi il est si important de partager ce que nous apprenons sur la manière d’adapter les espaces de travail, afin qu’ils soient à la fois sûrs et propices à la productivité. Alors que nous discutons avec des responsables de l’immobilier et des chefs d’entreprise, nous sommes convaincus que nous en sortirons tous plus forts et plus intelligents. Nous sommes fiers du travail que WeWork et nos partenaires accomplissent pour soutenir les entreprises à mesure qu’elles relèvent les défis du COVID-19.

Ronen Journo est vice-président senior d’Enterprise et des espace de travail chez WeWork. Son expérience lui permet de transformer les entreprises, d’améliorer l’expérience en espace de travail, et de diriger des organisations mondiales et régionales. Il est le parrain exécutif des plus grands organismes du secteur public et sociétés du monde, tant au niveau régional que mondial. M. Journo a dirigé plusieurs équipes multidisciplinaires dans le but de développer des solutions pour les objectifs fondamentaux de l’entreprise en utilisant la plateforme SpaceAAService. Auparavant, il avait dirigé le concept du campus urbain We pour WeWork à Londres et avait lancé l’activité Powered By We dans cette région. 

Liz Burow est vice-présidente de la stratégie des espaces de travail et des solutions Enterprise chez WeWork, où elle s’attache à apporter les résultats des études au produit physique, ainsi qu’à aligner l’espace, la culture et la marque. Elle dirige la stratégie des espaces de travail pour les entreprises qui s’appuie sur l’anthropologie, le design thinking, la science des données, ainsi que les pratiques commerciales et architecturales. Mme Burow est une intervenante et formatrice accomplie. Elle a obtenu son master d’architecture à MIT, et écrit et intervient régulièrement sur les sujets de la créativité, l’innovation, l’enseignement du design et le futur du travail.  

Vous êtes intéressé par un espace de travail ? Contactez-nous !