Vous désirez insuffler une nouvelle énergie à votre espace de travail? Commencez ici

Il existe une science qui explique la manière dont il faut s'y prendre pour créer l'atmosphère idéale d'un espace de travail, et le design joue un grand rôle

L’espace de travail est un outil puissant pour favoriser la participation, inspirer l’innovation et stimuler la productivité. Mais à quoi ressemble un espace optimal exactement? Dans The Science of Space (La science de l’espace), nous expliquons comment la science du design intentionnel peut transformer un environnement de travail en expérience holistique.

Nous avons tous fait l’expérience d’entrer dans un espace de travail où règne une bonne ambiance. Vous vous sentez positif et heureux. Les gens autour de vous interagissent les uns avec les autres et ont l’air détendus. Vous pourriez même entendre de la musique de fond et sentir un arôme de café fraîchement moulu. Il y a une effervescence générale qui est difficile à décrire. 

Ne serait-il pas formidable de comprendre comment créer un espace de travail dans lequel vos équipes se sentiraient toujours productives, engagées et dynamisées? C’est plus qu’une simple théorie. Chez WeWork, nous adoptons une approche fondée sur la recherche pour créer des conditions propices à l’aménagement des espaces de travail les plus dynamiques dans leur catégorie, où vos employés se sentiront heureux, détendus et productifs. Lisez la suite pour découvrir comment.

L’impact surprenant de l’énergie des espaces de travail sur votre entreprise

Avant d’entrer dans les détails, il est important de comprendre pourquoi chaque entreprise doit être investie dans l’énergie de l’espace de travail. En d’autres termes, pourquoi votre entreprise devrait-elle tenir compte de l’ambiance de l’espace de travail? Vaut-il la peine d’investir du temps et des ressources dans cet aspect du travail? 

La réponse est un « oui » retentissant, et ce, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, pensez à tous les employés et clients potentiels qui pourraient visiter votre entreprise.Quel genre d’environnement va les accueillir? Pouvez-vous garantir que cet environnement émettra toujours la bonne énergie? Ou l’énergie varie-t-elle d’un jour à l’autre?

Beaucoup d’entreprises offrent des environnements de travail mobiles (ou du moins la possibilité de travailler à domicile de temps en temps), ce qui peut être extrêmement avantageux pour les employés. Mais votre bureau est-il devenu une ville fantôme? Le fait est que, si vos employés peuvent travailler n’importe où, ils auront besoin d’une raison pour se présenter dans votre espace de travail.

Enfin, pensez à l’impact de votre espace sur le bien-être de vos employés. Dans une entreprise moyenne, c’est souvent une seule personne qui finit par prendre les décisions immobilières pour le compte de milliers de personnes. Les professionnels de l’immobilier ont la capacité de regarder, d’écouter et d’observer, un peu comme le ferait un anthropologue, l’effet de leurs décisions relatives à l’espace de travail sur la vie de tous leurs employés. Quand vous voyez des employés malheureux dans leur espace de travail, cela signifie souvent que quelqu’un n’a pas tenu compte de leurs besoins. Cela peut avoir des répercussions sur le moral et la productivité des employés.

Chez WeWork, nous avons la capacité d’explorer l’énergie des espaces de travail, un aspect dont la plupart des entreprises de conception architecturale ne tiennent pas compte. Et, heureusement, nous avons quelques idées à partager.

Créer les conditions de l’énergie : proximité, transparence et variantes culturelles

Les gens sont naturellement attirés par un juste équilibre entre le calme et un niveau élevé d’énergie, de sorte qu’il pourrait sembler qu’un bon équilibre énergétique s’établit naturellement. Mais cela relève davantage de la science qu’on pourrait le croire. En fait, nos recherches montrent que trois facteurs créent de l’énergie : la proximité, la transparence et les variantes culturelles.

La théorie des escaliers

Lorsque nous parlons de proximité, nous nous posons des questions comme : Combien y a-t-il de personnes dans l’espace? Qui sont ces personnes? Que font-elles? Comment l’espace est-il aménagé?

Quand nous pensons à l’énergie, nous aimons approfondir quelques théories ancrées dans les sciences sociales et dans nos propres recherches. Thomas Allen, professeur à la Sloan School of Management du Massachusetts Institute of Technology et auteur de nombreuses études sur les espaces de travail, a développé une théorie appelée « courbe d’Allen », qui calcule la proximité entre les employés (en particulier, entre les ingénieurs, dans son étude).

La courbe d’Allen révèle qu’il existe une forte corrélation négative entre la distance physique et la fréquence des communications entre les personnes. La fréquence moyenne des interactions diminue de moitié quand on passe de 5 à 15 mètres (de 16 à 49 pieds) et, de nouveau, quand on passe de 15 à 50 mètres (de 49 à 164 pieds). Au-delà de 50 mètres (164 pieds), c’est comme si les travailleurs étaient dans différents immeubles.

Cette théorie montre que les gens sont stimulés simplement par la présence d’autres personnes. S’appuyant sur ce concept, notre équipe de recherche WeWork a commencé à examiner l’effet de la proximité dans nos immeubles sur l’énergie de l’espace de travail. 

Confirmant la courbe Allen, nous avons constaté que les membres de WeWork ressentent un lien plus fort avec ceux qui sont physiquement proches d’eux. En fait, la proximité physique influe sur la probabilité que les gens soient amis. 

Nous avons étudié l’impact des escaliers intérieurs ouverts et avons investi dans la conception particulière de nos escaliers. Pourquoi? Parce que la proximité des gens fait augmenter la probabilité qu’ils deviennent amis, tout comme les escaliers ouverts. 

Devenir transparent

Étendons la réflexion sous-tendant la théorie des escaliers au concept global de transparence pour améliorer l’équilibre énergétique, autrement dit, la capacité de voir ce qui est autour de vous, où que vous soyez. 

Le siège social de WeWork à New York, par exemple, dispose d’une zone de leadership adjacente au garde-manger central et au salon de l’immeuble. Les cloisons en verre transparent permettent la transparence entre les employés et les cadres supérieurs de WeWork. C’est intentionnel : les preuves montrent que les dirigeants qui sont visibles ont des interactions plus fréquentes avec leurs subordonnés, ce qui réduit la distance psychologique. 

De plus, les murs de verre (comme ceux que nous utilisons chez WeWork) renforcent le concept des « étrangers familiers » du psychologue social Stanley Milgram et sa contribution à un sentiment de communauté et de confiance en milieu de travail. « Les personnes qui ont des rencontres fréquentes, même celles qui n’ont pas de liens directs entre elles, peuvent forger des relations solides au fil du temps », a déclaré M. Milgram.

La proximité varie en fonction des cultures.

WeWork exerce ses activités à l’échelle mondiale. Mais peu importe où nos bureaux sont situés, notre objectif est de créer les conditions requises pour optimiser l’énergie. C’est pourquoi notre équipe tient également compte de la diversité culturelle et des différentes façons dont la proximité joue un rôle, autrement connu sous le nom de proxémie culturelle. Dans nos conceptions, nous tenons compte de la proximité des collègues en milieu de travail et des variations possibles selon la culture et le pays. 

Par exemple, nous avons remarqué que les réunions en Chine ont tendance à être plus grandes et plus formelles, et ont généralement lieu dans de plus grandes salles, tandis que les réunions au Brésil ont tendance à rassembler un nombre surprenant de personnes et à se tenir davantage à l’improviste, souvent dans des salles plus petites ou des milieux informels. En ce qui concerne les pauses déjeuner, nous avons remarqué que les travailleurs du Mexique et du Brésil ont tendance à manger ensemble en groupes plus nombreux, tandis qu’en Argentine et aux Pays-Bas, ils ont tendance à manger seuls ou en petits groupes. 

Nous continuons à comprendre comment les espaces de travail que nous concevons peuvent compléter les cultures locales, ce qui favorise l’équilibre énergétique global d’un espace.

L’énergie et votre espace de travail combinés

Lorsque vous ressentez un déséquilibre énergétique, il y a des leviers, ou des conditions, spécifiques avec lesquels vous pouvez travailler pour réaligner et équilibrer cette énergie. Comme nous l’avons vu, cela pourrait aller au-delà d’un changement d’espace. Il peut s’agir d’une combinaison de conditions sociales – comme le langage utilisé pour communiquer le but de la conception, les variations culturelles ou la transparence – que vous pouvez examiner. Lorsque vous approchez de votre propre espace de travail, posez-vous les questions suivantes :

  1. Avez-vous créé de la flexibilité entre votre espace de travail et votre personnel?
    Notre environnement de travail devrait évoluer avec nous. Les occupants les plus fluides d’un immeuble sont les personnes. L’immeuble doit être en mesure de changer pour répondre aux besoins des gens. 

    Posez-vous la question suivante : vos employés sont-ils en mesure d’aménager l’espace (chaises, tables, etc.) de façon à répondre à leurs besoins?
  2. Votre espace de travail offre-t-il des options?
    Les espaces doivent offrir une variété d’options qui répondent aux besoins de vos employés. Un milieu de travail doit être conçu de manière à prévoir différentes options et à tenir compte de toutes les circonstances.

    Posez-vous la question : maximisez-vous les interactions et la conception pour permettre aux gens de se retirer de la haute énergie (pour récupérer et se ressourcer) ou de prendre une part active dans la haute énergie (pour collaborer et discuter)? 

Lorsque vous voyez l’énergie comme un extrant de certaines conditions, vous voyez que vous pouvez également contrôler les intrants. Il est temps de transformer cette effervescence difficile à décrire en plan tangible et réalisable qui apportera des changements positifs pour tous les occupants de votre espace de travail. 

Un merci spécial à Daniel Davis, Annie Cosgrove, Gillian Lau, Rachel Montana et Carlo Bailey, qui ont dirigé beaucoup d’études WeWork mentionnées dans cet article.

WeWork offre aux entreprises de toutes tailles des solutions en matière d’espace qui les aident à résoudre leurs plus grands défis commerciaux. Consultez nos options d’espace de travail ou contactez-nous dès aujourd’hui.

Interested in workspace? Get in touch.