Dix techniques de remue-méninges efficaces pour les équipes

Le remue-méninges en groupe, s’il est bien mené, peut favoriser la pensée créative, encourager le travail d’équipe et vous aider à trouver l’idée parfaite

WeWork 725 Ponce De Leon à Atlanta, en Géorgie. Photographies par WeWork

Un remue-méninges de groupe productif procure un vrai sentiment de victoire : l’équipe en ressortira pleine d’énergie, d’ambition et d’enthousiasme pour les prochaines étapes. Des techniques de remue-méninges efficaces peuvent vous aider à y parvenir. D’autre part, lorsqu’une séance de remue-méninges est ratée – qu’elle soit improductive, répétitive ou négative –, l’équipe peut se sentir collectivement peu inspirée.

De nombreux facteurs peuvent faire échouer une séance de remue-méninges; voici quelques-unes des raisons courantes : 

  • Une discussion déséquilibrée. Les personnalités extraverties et les penseurs rapides dominent la conversation, ne laissant pas à leurs collègues le temps de contribuer. 
  • L’effet d’ancrage. Les participants convergent sur les premières idées qui ont été présentées, ce qui entrave les nouvelles idées et empêche l’équipe de passer à autre chose. 
  • Un silence gênant. Les participants ne se sont pas préparés, ce qui résulte en une heure de silence pénible ou, pire encore, une réunion qui est écourtée pour mettre fin aux souffrances de chacun.
  • Des équipes déconnectées. Le travail à distance pendant la pandémie nécessite un remue-méninges par vidéoconférence. La gêne inhérente à cette situation, combinée à la tendance des gens à couper la parole aux autres, rend difficile la capture de l’énergie créative qui résulte de la présence de tous dans une même pièce. 

La mise en œuvre des techniques de remue-méninges en groupe qui suivent peut vous permettre d’éviter ces problèmes courants et vous aidera à encourager l’esprit d’équipe pour parvenir à l’idée parfaite

Dix techniques efficaces de remue-méninges en équipe 

Les séances de remue-méninges comportent généralement trois étapes : saisie des idées, discussion et critique, et sélection. Les stratégies suivantes vous aideront, vous et votre équipe, que vous soyez en personne ou à distance, à franchir ces trois étapes avec succès. 

1. Remue-méninges par écrit 

Dans cette méthode de remue-méninges non verbale, tout le monde écrit trois idées liées au sujet du jour. Prévoyez environ quatre à six minutes pour ce processus. Ensuite, chaque personne transmet ses idées à la personne à sa droite (ou à sa gauche, selon vos préférences), laquelle les développera en y ajoutant des points importants ou des stratégies créatives. Si votre équipe travaillant à distance, elle peut utiliser une plateforme comme Slack pour partager ses idées. Après quelques minutes, chaque personne passe de nouveau le morceau de papier jusqu’à ce que les idées aient fait le tour complet de la table. Une fois le tour de table achevé, le groupe discute et décide quelles sont les meilleures idées à explorer. 

Cette technique permet d’éviter deux des plus grands pièges du remue-méninges, la conversation déséquilibrée et l’effet d’ancrage, en veillant à ce que chacun ait l’occasion de contribuer et en éliminant le parti pris envers la première idée. 

2. Idéation rapide 

Dans le cadre d’une idéation rapide, tout le monde écrit autant d’idées que possible dans un délai préétabli avant qu’elles ne soient discutées, critiquées ou développées. Pour cette technique de remue-méninges, vous devrez fixer (et respecter) une contrainte de temps, sinon vous risquez de perdre le sentiment d’urgence. 

Cet exercice de remue-méninges peut être utile pour éviter le scénario trop fréquent selon lequel une idée est rejetée avant d’avoir eu le temps de progresser, de se transformer, et de se développer. En permettant à chacun de capturer ses idées avant le début de la critique, l’idéation rapide évite les commentaires négatifs prématurés inévitables sur les idées. La contrainte temporelle peut également empêcher les gens de décider que leur idée est nulle avant qu’ils ne la partagent avec un groupe : une erreur courante de remue-méninges.

3. « Figure storming »

Pour le « figure storming », les membres du groupe choisissent une personne qu’ils connaissent bien et qui n’est pas dans la salle, qu’il s’agisse d’un patron, d’un personnage fictif ou d’une personnalité publique bien connue, et ils discutent de comment cette personne aborderait le problème ou l’idée. Par exemple, vous pouvez vous demander : comment Oprah Winfrey s’attaquerait-elle à ce problème? La question peut sembler un peu saugrenue, mais se mettre à la place d’une autre personne peut vous aider, vous et votre équipe, à aborder le problème d’une manière différente. 

Les collègues peuvent parfois se sentir gênés ou hésiter à discuter de leurs idées créatives, mais si le nom d’une autre personne y est associé (Oprah, par exemple), ils sont plus susceptibles de les partager. De plus, cette méthode de remue-méninges élimine certains obstacles qui limitent habituellement la pensée créative, comme le budget et le temps. 

4. Méthode d’image eidétique

Cette méthode basée sur la visualisation est recommandée par l’auteur et psychologue Jacqueline Sussman. Elle fait appel à des images nettes stockées dans notre esprit à partir de toutes les expériences de notre vie. Commencez par définir les intentions : demandez au groupe de fermer les yeux et de définir clairement une intention envers ce qu’il va créer, par exemple, un téléphone intelligent innovant. Chaque personne du groupe se fixe l’intention de créer un nouveau modèle de téléphone différent des précédents.

Une fois ces intentions définies, tout le monde refermera les yeux et se représentera la première image eidétique : le design actuel du téléphone de l’entreprise. Une fois que tous les membres du groupe ont cette image en tête, ils peuvent commencer à développer des idées à partir de ce design. Demandez aux membres du groupe d’imaginer le design actuel dans leur couleur préférée ou à la taille qu’ils considèrent comme idéale. Demandez-leur d’ajouter des fonctionnalités qu’ils souhaiteraient voir intégrées au design actuel. Ils y ajouteront peut-être un meilleur appareil photo ou un plus grand écran. Une fois que tout le monde est arrivé à une image de son design de téléphone idéal dans son esprit, vous demanderez aléatoirement à un membre de l’équipe de partager exactement sa version améliorée du téléphone. Une fois qu’il l’a partagée, consignez cette nouvelle version. Maintenant que tout le monde a une image de la nouvelle version du téléphone, vous pouvez commencer à superposer des idées dessus. Au final, vous pouvez vous retrouver avec des centaines de nouvelles idées concrètes, allant de la couleur aux fonctionnalités en passant par la taille.

Cette méthode fonctionne au mieux lorsque l’objectif n’est pas de réinventer la roue, mais plutôt de l’améliorer. Même si le groupe ne devrait pas se concentrer sur les coûts, ses idées doivent rester dans le domaine de la possibilité.

5. Remue-méninges en ligne, aussi appelé « brain netting ». 

Pour cette technique de remue-méninges en groupe, tout ce dont vous avez besoin est un endroit central où les membres de l’équipe peuvent échanger leurs idées. Si tous vos employés se trouvent dans le même fuseau horaire, vous pouvez organiser des séances de remue-méninges en temps réel sur Slack pour développer des idées ensemble. Si votre équipe est répartie, vous pouvez créer un document Google actif qui permettra aux membres de faire part de leurs idées chaque fois qu’ils se sentent inspirés sans se soucier des emplois du temps ni des fuseaux horaires. Pour les équipes situées dans la même ville, l’une des options consiste à utiliser WeWork On Demand ou WeWork Accès Illimité pour réserver une salle de conférence ou un espace commun à des fins de séances de remue-méninges en personne.

Une fois que tout le monde a écrit ses idées, il est important d’en faire le suivi pour décider lesquelles devraient être explorées. C’est pourquoi cette technique est plus indiquée pour la capture d’idées, avec des réunions distinctes pour la critique, la planification et l’exécution. 

Cette technique encourage les employés distants à participer et met tout le monde sur un même pied d’égalité. Vous pouvez également garder l’identité de chacun anonyme si cela permet aux membres de l’équipe de contribuer plus librement. 

6. Remue-méninges « round-robin » 

Dans un remue-méninges « round-robin », chaque membre de la réunion participe en y apportant une idée. La première règle est que le groupe doit faire le tour de la salle entière au moins une fois avant que quelqu’un puisse proposer une deuxième idée ou critiquer, développer, ou discuter l’une des idées exprimées. La deuxième règle est que personne ne peut dire : « Mon idée a déjà été présentée ». Vous pourrez revenir vers cette personne à la fin, lorsqu’elle aura eu plus de temps pour réfléchir. Il est également une bonne idée de donner à l’équipe plus de temps pour préparer les idées avant la réunion de remue-méninges. 

Comme pour l’idéation rapide, cette technique encourage (ou plutôt, exige) la participation de tout le monde et permet aux membres de l’équipe d’exprimer toutes leurs idées avant de passer à la phase de la critique. 

7. Technique de l’escabeau

La technique de l’escabeau, bien qu’un peu complexe, est un excellent moyen de s’assurer que le groupe n’est pas fortement influencé par les premières idées ou par les personnes qui parlent le plus fort. 

Pour utiliser la technique de l’escabeau, un animateur présente d’abord le sujet du remue-méninges, puis tout le monde quitte la salle à l’exception de deux personnes. Si vous travaillez avec des membres d’équipe distants, vous pouvez séparer les participants à l’aide de la fonction de groupe de l’application de visioconférence. Ces deux personnes réfléchissent ensemble pendant quelques minutes avant qu’une troisième personne ne revienne dans la salle. La troisième personne partage certaines de ses idées, avant de discuter des idées que les deux premières ont déjà débattues. Les personnes retournent dans la salle une par une, partageant d’abord leurs idées avant d’être informées des autres idées qui ont été discutées. En dehors de la salle, les autres membres de l’équipe peuvent continuer à réfléchir et à noter des idées ou retourner à leur travail individuel, mais ils ne doivent pas discuter de leurs idées avec quiconque tant qu’ils ne se trouvent pas dans la salle. 

Si votre groupe est trop grand, il est préférable d’opter pour une technique plus simple, car la technique de l’escabeau prend un certain temps. 

8. Cartographie conceptuelle

Parfois, la première idée partagée avec le groupe n’est pas la bonne, mais elle suscite trois meilleures idées, c’est là que la cartographie conceptuelle entre en jeu. Dans cette technique, le groupe commence par une idée, puis trace des lignes reliant des sous-idées à la première. La cartographie conceptuelle est une façon visuelle d’aborder le remue-méninges et peut être utile pour ceux qui pensent mieux visuellement

9. Réflexion en étoile ou « Starbursting » 

La réflexion en étoile, ou « Starbursting », est une technique de remue-méninges de phase ultérieure qui peut être mise en œuvre lorsqu’un groupe a déjà sélectionné une idée à développer et à potentiellement exécuter. 

Lors d’une séance de remue-méninges en étoile, votre équipe commence par placer une idée ou un défi au centre, puis crée une étoile à six branches autour. Chaque point représente une question : qui, quoi, quand, où, pourquoi et comment. Par exemple, à qui s’adresse ce produit? Quand serait-ce le bon moment pour le lancer? Quelle est notre motivation pour créer ce produit? 

Parce qu’il se concentre sur les questions plutôt que sur les réponses, le « starbursting » encourage le groupe à examiner une idée sous tous les angles. En présentant une idée de cette manière, la personne qui l’a générée n’a pas à la défendre ni à chercher comment l’exécuter elle-même. Au lieu de cela, les membres de l’équipe travaillent à trouver des solutions ensemble.

10. Changement de décor

Le fait de déplacer votre remue-méninges à l’extérieur pour un dîner décontracté ou même à un autre étage de votre immeuble peut vous aider à développer de nouvelles idées. L’espace physique joue un rôle important dans la façon dont les employés travaillent, pensent et se sentent. Lorsque le remue-méninges a lieu dans la même salle, avec le même groupe, les séances peuvent sembler répétitives et manquer d’inspiration. Le changement de décor fourni par un tout nouvel espace, même pendant une courte période, peut aider les gens à penser différemment et à concevoir de nouvelles idées. 

Cinq conseils pour mener efficacement des séances de remue-méninges en équipe 

Quelle que soit la technique que vous utilisez, ces conseils peuvent vous aider à tirer le maximum de vos séances de remue-méninges : 

  1. Permettre aux gens de se préparer. La créativité sur le vif est difficile à susciter, alors prévoyez un temps de préparation. Assurez-vous d’envoyer par courriel à votre équipe l’invitation, le sujet ou le problème que vous essayez de résoudre le plus tôt possible, afin que l’équipe puisse commencer à trouver des idées par elle-même. Cela signifie qu’il faut prévoir au moins un, voire deux, jours complets avant la séance de remue-méninges, dix minutes avant la réunion ne suffisent pas à faire jaillir la créativité. 
  2. Définir une intention claire. Êtes-vous à la recherche d’idées facilement réalisables que vous pouvez concrétiser en un mois ou d’idées complètement inédites? Assurez-vous que le résultat que vous souhaitez obtenir est clair avant le début de la réunion. 
  3. Inviter de nouvelles personnes. Si la même équipe participe à un remue-méninges chaque semaine ou chaque mois, les idées risquent de s’épuiser et le groupe pourrait commencer à converger vers les mêmes idées chaque fois. Une nouvelle perspective bouleverse souvent les choses, alors assurez-vous d’inviter des personnes de différents horizons et de différentes équipes.
  4. Favoriser un environnement inclusif et encourageant. « Aucune idée n’est mauvaise » est devenue un cliché de remue-méninges, mais si l’idée d’une personne est rapidement éliminée, celle-ci sera moins susceptible d’avoir la confiance requise pour partager sa prochaine idée.  
  5. Faire le suivi. Reconnaissez qu’un remue-méninges sert un objectif, celui de favoriser l’émergence de nouvelles idées, solutions, produits, etc.. En parallèle, assurez-vous également d’en faire un suivi afin de concrétiser ces idées. Prévoyez suffisamment de temps pour peaufiner vos idées et en approfondir quelques-unes de manière structurée. 

Avantages du remue-méninges en équipe 

Traditionnellement, les activités de remue-méninges sont utilisées pour produire et concevoir de nouvelles idées, mais, quand elle est correctement menée, une séance offre des avantages qui peuvent aller au-delà de l’idéation. 

  • Stimule le moral du groupe

Le remue-méninges en groupe stimule le moral du groupe parce que l’équipe s’efforce d’atteindre un objectif commun dans un cadre créatif et encourageant. Les séances de remue-méninges en personne permettent aux collègues de passer du temps ensemble, ce qui est important pour assurer la cohésion de l’équipe. Il est essentiel de retenir les critiques pendant la phase de capture d’idées pour gagner cet avantage. 

  • Favorise la pensée créative 

Souvent, les gens s’agitent tout au long de leur journée, passant d’une tâche à l’autre, sans avoir le temps de respirer, même lorsqu’ils travaillent dans un domaine créatif. Réserver du temps précisément pour laisser les idées circuler librement et sans distraction est important; cela maintient également les muscles créatifs en forme. Par ailleurs, le fait de réunir des personnes sur un sujet ou une idée à partager peut aider les employés à se sentir moins isolés tout en les rendant plus productifs. 

Lorsque les gens arrivent à une réunion traditionnelle, ils doivent être préparés et avoir les réponses aux questions. Les séances de remue-méninges éliminent cette pression et permettent aux gens de contribuer à des idées à moitié construites, même si elles ne sont pas bien formulées ou si ce n’est pas la solution idéale. Ces idées peuvent aider à susciter de nouvelles idées de la part d’autres personnes dans la salle, et les idées s’inspirent les unes des autres (voir : la cartographie mentale).  

  • Réunit diverses idées

La totalité est plus que la somme de ses parties : le remue-méninges en groupe peut générer de meilleurs résultats que le remue-méninges en solo, car tout le monde y apporte ses propres atouts et points de vue

  • Produit une grande quantité d’idées

Le nombre incalculable d’idées générées lors d’une séance de remue-méninges en groupe prouve son efficacité. Toutes les idées ne seront pas gagnantes, mais parmi les idées proposées par l’équipe, quelques-unes vaudront la peine d’être explorées. C’est pourquoi il est important de faire suivre chaque remue-méninges d’une séance de planification pour en concrétiser les idées. 

Ces techniques de remue-méninges en groupe vous aideront à structurer votre séance pour une efficacité maximale. Si vous avez besoin d’un coup de pouce supplémentaire en matière d’énergie créative, consultez ces citations sur la créativité pour vous stimuler, vous et votre équipe. 

Cet article a été initialement publié le 16 octobre 2019, et a été mis à jour par les rédacteurs.

Jenna Wilson était associée principale au sein de l’équipe des réseaux sociaux de WeWork et rédactrice pour Ideas by WeWork. Elle écrit sur l’incidence, le développement durable et les employés de WeWork dans le monde entier. 

Est-ce que cet article vous a été utile?
Catégorie
Créativité et culture
Étiquettes
CRéATIVITé
INNOVATION
LEADERSHIP