Célébrer la croissance des membres dans les espaces WeWork

Ces entreprises innovantes ont lancé des services et en ont profité pour aider les autres, avec le soutien de WeWork.

WeWork, 9830 Wilshire Blvd à Beverly Hills, en Californie. Photo par WeWork

Beaucoup de choses se sont produites depuis que WeWork a ouvert son premier établissement dans Lower Manhattan, il y a plus de 10 ans. C’était alors une petite entreprise de travail collaboratif. Mais la croissance explosive de l’entreprise, les difficultés concomitantes et les transitions de leadership qui en ont découlé l’ont amenée à émerger en tant que chef de file du monde de l’espace flexible

Une chose est restée la même. WeWork a toujours été une entreprise qui fournit l’espace et l’assistance dont les entreprises ont besoin pour prospérer. Alors que WeWork s’apprête à entrer en bourse, il est évident que l’entreprise ne serait pas là où elle se trouve aujourd’hui sans les dizaines de milliers d’entreprises hébergées dans ses immeubles. 

Bon nombre de ces entreprises sont nées d’une vague idée, d’un rêve que quelqu’un a eu à l’école ou dans un ascenseur. Les gens viennent dans un immeuble WeWork à la recherche de postes de travail, et ils y trouvent beaucoup plus : un éventail de services de soutien, des événements de réseautage, des gestionnaires de la communauté ainsi que la camaraderie d’entrepreneurs et d’employés qui leur ressemblent. Au fil du temps, cette assistance administrative, sociale et professionnelle leur permet d’embaucher plus d’employés, d’accroître les activités dans de nouveaux marchés et d’augmenter encore plus de revenus.

À cette occasion festive pour WeWork, nous tenons à mettre en avant les personnes et les entreprises qui ont grandi dans ces espaces et ont contribué à ce que nous sommes devenus : nos membres. Voici cinq de leurs histoires. 

Une bibliothèque numérique intègre une bibliothèque physique dans son identité

« Au cours des deux dernières années, Perlego est passée d’une entreprise en démarrage de 30 employés à une société de taille respectable de 90 employés, », explique Kim Lomba, directrice du design chez Perlego. Lors de sa création en 2017, l’entreprise, un service d’abonnement de livres électroniques scolaires et professionnels, opérait dans un bureau minuscule au WeWork 2 Eastbourne Terrace. En 2018, Perlego s’est installée dans un plus grand bureau au WeWork, 1 Waterhouse Square.

C’est ce que Mᵐᵉ Lomba appelle un « espace idéal pour nous épanouir », car il peut facilement accueillir un nombre croissant d’employés. Le fait de se trouver dans un espace WeWork constitue également un attrait considérable pour les candidats potentiels et fait désormais partie de l’identité de l’entreprise.

« L’espace est vraiment unique, il ressemble à une ancienne bibliothèque universitaire élégante avec de hauts plafonds et beaucoup d’espaces ouverts, poursuit Mᵐᵉ Lomba. Les gens pensent souvent que c’est un fond d’écran Zoom. »

Gauthier Van Malderen, cofondateur de Perlego, lors d’une réunion générale du lundi matin au WeWork, 1 Waterhouse Square en 2020. Photos fournies par les sujets.

La mission de Perlego est de rendre l’accès aux livres scolaires moins chers pour les étudiants, ce matériel pouvant souvent atteindre des coûts prohibitifs. L’entreprise s’associe directement aux éditeurs et retire les coûts d’impression et de distribution physique des livres.

La société élargit actuellement sa collection internationale pour inclure plus de titres en espagnol, en allemand, en italien et en français. Elle a récemment atteint le cap des 700 000 titres sur sa plateforme, avec plus de 3 000 éditeurs dans sa bibliothèque en ligne.

Les employés viennent désormais au bureau pour des sessions de collaboration et des occasions réunissant des équipes plutôt que tous les jours. En raison de cette évolution, l’entreprise a travaillé avec l’équipe de WeWork pour créer le type d’espace de pause idéal pour ce type de travail. 

Jouer le jeu de l’espace de divertissement numérique

Début 2020, la plateforme de découverte des sports électroniques eFuse n’existait que depuis quelques moins et ne comptait que huit employés. Comme d’autres entreprises de divertissement numérique, eFuse a connu un afflux soudain d’utilisateurs pendant la pandémie, lorsque de nombreuses personnes se sont retrouvées cloîtrées chez elles.

Ce qui a suivi était une période d’expansion rapide. Au cours des 18 derniers mois, l’entreprise a embauché des dizaines de personnes, notamment une personne responsable des revenus et une autre, des partenariats. Comptant aujourd’hui plus de 50 employés, l’entreprise, qui s’est fait connaître comme un « LinkedIn pour joueurs », a obtenu 6 millions de dollars dans le cadre d’un financement d’amorçage prolongé cette année. 

Halina Malik (à gauche) et Daniel Intrater au bureau d’eFuse au WeWork, 800 N High Street à Columbus, en Ohio.

Par conséquent, eFuse a quitté son petit bureau au WeWork, 800 N High Street à Columbus, dans l’Ohio, pour un plus grand dans le même bâtiment. Actuellement, l’équipe compte plus de 20 employés qui viennent régulièrement au bureau.

Chez WeWork, la flexibilité a permis à l’entreprise de prendre rapidement les espaces de travail dont elle a besoin pendant une période incertaine. « Les espaces dynamiques nous ont permis de nous adapter à de nouveaux formats et à des espaces plus grands à mesure que notre équipe s’agrandissait, garantissant ainsi que la productivité et le développement de l’esprit d’équipe se poursuivaient sans accroc », explique Matthew Benson, fondateur et directeur général. De plus, le fait de travailler dans cet espace a également permis aux cadres et aux employés de rencontrer de nombreuses autres entreprises.

« La camaraderie que nous avons bâtie avec d’autres organisations est enrichissante et réconfortante alors que nous évoluons ensemble », s’émerveille-t-il.

Une volonté de venir en aide aux autres

Boss Transport and Family Services propose un service de transport de particulier pour les rendez-vous médicaux non urgents dans la région de Washington, D.C. depuis 2006. Au cours de la dernière année, elle est passée d’un bureau de deux employés au WeWork, 901 North Glebe Rd à un bureau de six employés, et elle a également ouvert un bureau à Los Angeles, au WeWork The Tower.

« Le fait de faire partie de la famille WeWork nous a permis d’entamer très facilement notre transition vers la Californie », indique George Odoi, qui dirige actuellement l’entreprise fondée par sa mère. Boss Transport est également en train d’élargir ses services et est en pourparlers à propos d’un partenariat avec l’un de ses prestataires d’assurance. 

Le directeur des opérations de Boss Transport et Family Services William Woods (à gauche) avec George Odoi.

Le fait d’être basé chez WeWork a également aidé l’entreprise à maintenir ses activités pendant la pandémie, et c’est en grande partie grâce à cela qu’elle n’a pas eu besoin de licencier qui que ce soit pendant cette période difficile. Selon M. Odoi, comme les immeubles WeWork étaient ouverts, lui et ses collègues ont pu rencontrer le personnel et ses partenaires et maintenir une structure. De plus, ajoute-t-il, « cela nous a permis d’avoir de nombreuses opportunités de réseautage et d’augmenter notre productivité. »

L’une des caractéristiques de Boss Transport est la fierté et le soin avec lesquels elle traite ses clients. Pendant de nombreuses années, l’entreprise a aidé une cliente malvoyante à se rendre en classe et à en revenir. Elle a récemment obtenu un diplôme universitaire pour devenir enseignante. « Cela nous rend très heureux, indique M. Odoi. Nous sommes fiers de voir que nous avons aidé des gens à atteindre leurs objectifs. »

Une entreprise de logiciels de recrutement prospère avec l’essor du travail à distance

Beamery a été fondée en 2013 pour changer la façon dont les entreprises attirent et retiennent les talents. Elle s’est installée dans un espace WeWork à Londres un an plus tard, avec seulement quelques employés.

Depuis lors, le fournisseur de logiciels de recrutement s’est développé à mesure que l’essor du travail à distance a modifié le paysage du recrutement. Beamery compte désormais plus de 200 employés répartis dans les bureaux de WeWork Shoreditch Exchange, à Londres, de WeWork Warschauer Platz 11-13, à Berlin, et de WeWork, 801 Barton Springs Rd, à Austin, au Texas. Pendant la pandémie, les équipes ont utilisé davantage les immeubles WeWork en choisissant elles-mêmes la meilleure façon de travailler.

La première semaine de retour au bureau de l’équipe de Beamery, en septembre 2021, dans un espace événementiel WeWork à Hoxton, à Londres.

« Avoir accès à des espaces de travail dans tous les immeubles à travers le monde est un avantage considérable pour l’entreprise, reconnaît Tope Medupin, chef des opérations chez Beamery. Cela signifie également que nous pouvons travailler plus près de l’endroit où se trouvent nos clients et partenaires, augmentant ainsi les occasions de collaboration en personne sans toujours être limités à un endroit précis. »

L’entreprise a connu son année fiscale la plus fructueuse à ce jour, avec une augmentation des recettes de 337 % au quatrième trimestre de l’année dernière. Elle a récemment collecté 138 millions de dollars dans le cadre de son financement de série C, et prévoit de doubler son nombre d’employés au cours des 12 prochains mois. 

Un esprit énergique et entrepreneurial

GrantMe est une plateforme numérique qui offre des conseils en matière de bourses d’études aux étudiants lorsqu’ils postulent auprès d’une université. Depuis son lancement au Canada en 2018, son chiffre d’affaires et ses effectifs ont triplé chaque année, indique la fondatrice, Madison Guy.

« WeWork est un environnement tellement dynamique et stimulant pour notre équipe. L’esprit d’entreprise y est palpable et énergisant. »

Madison Guy, fondatrice de GrantMe

Plus tôt cette année, la croissance continue de l’entreprise l’a conduite à augmenter son nombre de postes de travail au WeWork, 2015 Main St, à Vancouver. GrantMe occupe maintenant deux bureaux privés et donne à certains employés des laissez-passer WeWork Accès Illimité qui leur permettent de travailler à partir de l’établissement WeWork de leur choix. 

L’équipe GrantMe au 5 à 7 estival du WeWork, 2015 Main St, à Vancouver, en 2021.

« WeWork est un environnement tellement dynamique et stimulant pour notre équipe, explique Mᵐᵉ Guy. L’esprit d’entreprise y est palpable et énergisant. L’entreprise a établi de nombreuses relations avec d’autres entreprises en démarrage dans l’espace et des liens d’amitié avec d’autres membres. »

En bref, explique Mᵐᵉ Guy, « WeWork a été un excellent espace pour nous développer à mesure que notre entreprise prend de l’expansion. »

Anjie Zheng est la rédactrice en chef d’Ideas by WeWork. Auparavant, elle était journaliste pour le Wall Street Journal. Ses articles ont également été publiés dans Fast Company , Quartz et LithuB.

Vous repensez votre espace de travail?

Est-ce que cet article vous a été utile?
Catégorie
Plein feu sur nos membres
Étiquettes
COMMUNAUTé
CROISSANCE DES ENTREPRISES
LEADERSHIP