Les stratégies hybrides que les entreprises sont en train de mettre en œuvre

Alors que les entreprises retournent au bureau, elles réécrivent les règles en faveur des modèles hybrides

WeWork The Boardwalk à Irvine, CA. Photo par WeWork

Alors que les taux de vaccination augmentent et que les taux d’infection diminuent (puis augmentent, puis chutent à nouveau), de nombreuses entreprises qui sont passées au travail entièrement à distance au début de la pandémie demandent aux employés de revenir au bureau une partie de la semaine.

Les employeurs souhaitent que leurs employés reviennent au bureau car le fait d’être en personne encourage la collaboration, et parce qu’un espace de travail flexible adapté peut contribuer à remonter le moral. D’un autre côté, de nombreux employés ont réalisé les avantages du travail à domicile : le temps et l’argent économisés en évitant d’avoir à se déplacer, la gestion des gardes d’enfants simplifiée.  

Une chose sur laquelle tout le monde est d’accord : les modèles de travail hybrides (qui combinent la camaraderie et la collaboration du travail au bureau et la commodité et la flexibilité du travail à distance) sont là pour le long terme. Voici quelques exemples de politiques de travail hybride mises en œuvre par différentes entreprises.

Microsoft

Tout au long de la pandémie, Microsoft a maintenu une stratégie de lieu de travail hybride en six étapes : fermé, télétravail, télétravail fortement encouragé, ouvert, ouvert avec des restrictions, et ouvert. Chaque site de travail tient compte des taux de vaccination de la communauté et des niveaux de COVID-19 pour déterminer s’il doit ou non ouvrir complètement. Au fur et à mesure que les bureaux commencent à ouvrir et que l’entreprise passe au travail flexible, les employés peuvent travailler depuis leur domicile jusqu’à 50 % du temps (ou plus avec l’approbation du responsable). Les employés bénéficieront également d’une certaine souplesse en ce qui concerne leurs horaires et leur lieu de travail. Les responsables sont habilités à répondre aux demandes telles que des horaires de travail à domicile différents, des délocalisations à l’échelle nationale ou internationale, et des horaires plus flexibles. Les employés ont eu 30 jours à partir du 28 février 2022, pour s’adapter à leurs nouveaux horaires.

Twitter

Bien que Twitter ait rouvert ses bureaux le 15 mars, l’entreprise a fait du télétravail un élément permanent de sa stratégie de lieu de travail et permet à ses employés de travailler d’où ils le souhaitent. Les employés ont également la possibilité de travailler dans des bureaux, notamment le bureau le plus proche de leur lieu de résidence. 

Meta

Mark Zuckerberg a déclaré s’attendre à ce que 50 % des employés travaillent à distance au cours des cinq à dix prochaines années. Le fait d’avoir des équipes dispersées nécessite une planification et une communication proactives, et Meta a déjà défini des conseils pour ses télétravailleurs et ses responsables afin de faciliter ce processus. L’entreprise a adopté le télétravail pour ses employés le 15 juin 2021, et recrute actuellement pour des postes à distance aux États-Unis, au Canada et en Europe. Le personnel en place peut demander à pouvoir travailler à distance s’il le souhaite, et ceux qui souhaitent travailler dans les bureaux lors de leur réouverture peuvent le faire.

American Express

Pour favoriser l’épanouissement des équipes, American Express a introduit en octobre dernier Amex Flex avec trois désignations de travail : hybride, sur place, et entièrement à distance. La plupart des postes sont hybrides, les employés travaillant au bureau d’un à trois jours par semaine et le reste du temps depuis leur domicile. Les employés sur site ayant des responsabilités qui ne peuvent être exercées qu’en personne sont au bureau quatre à cinq jours par semaine, et ceux qui sont entièrement virtuels travaillent à distance tous les jours. En outre, les employés hybrides et entièrement à distance peuvent travailler depuis n’importe quel endroit pendant quatre semaines chaque année, y compris 15 jours à l’étranger.

Apple

Le géant de la technologie prévoit de faire revenir progressivement ses employés au bureau, en commençant par un jour par semaine à partir du 11 avril. Ensuite, trois semaines plus tard, cela passera à deux jours par semaine et, à partir du 23 mai, les employés seront tenus d’être au bureau les lundis, mardis et jeudis. Ils pourront également travailler depuis leur domicile pendant un mois supplémentaire dans l’année dans le cadre du programme pilote du travail hybride.

Goldman Sachs

Goldman Sachs a demandé à son personnel de retourner au bureau cinq jours par semaine en février afin de favoriser la collaboration en personne. La direction a indiqué qu’elle ferait des exceptions pour certains employés qui sont plus à risque par rapport à la COVID-19 ou qui vivent avec d’autres personnes qui sont plus à risque.

Amazon

Reconnaissant qu’il n’existe aucune solution qui convienne à chacun des employés ou chacune des équipes, le directeur général d’Amazon, Andy Jassy, a suggéré au personnel d’essayer de travailler au bureau au moins trois jours par semaine. Pour les postes de direction, les directeurs d’équipe individuels peuvent déterminer si trois jours au bureau est l’emploi du temps idéal pour leur équipe. Les employés doivent résider suffisamment près du bureau pour pouvoir s’y rendre dans un délai d’une journée.

WeWork The National à Chicago.

JPMorgan Chase & Co.

La banque d’investissement internationale JPMorgan Chase est en train d’adopter une approche similaire à celle d’autres entreprises, comme indiqué dans sa lettre destinée aux actionnaires datée de 2021. Les employés effectuant des tâches sur place devront y travailler en personne. Selon le type de poste, environ 40 % des employés peuvent travailler à la fois sur place et à distance chaque semaine, et environ 10 % des employés ont la possibilité de travailler entièrement à distance.

Google

À partir de mai 2021, les employés de Google ont connu des semaines de travail hybrides, avec deux jours de travail à distance et trois jours au bureau, afin d’encourager la collaboration avec les équipes. Les employés souhaitant travailler à partir d’un autre endroit peuvent demander à le faire, les approbations dépendant du fait que l’autre endroit dispose ou non de l’infrastructure nécessaire pour faire leur travail. En fonction de l’équipe et du rôle, certains employés peuvent travailler entièrement à distance. Google permet également à ses employés de travailler depuis l’endroit qu’ils souhaitent pendant quatre semaines chaque année, limite les réunions internes au besoin, et met en place des journées de récupération pour aider le personnel à éviter l’épuisement professionnel.

UBS

Cette banque est en train d’adopter une approche différente de celle de ses pairs de Wall Street avec son cadre de travail virtuel. Les employés d’UBS remplissant les conditions requises ont la possibilité de travailler entièrement à distance. Ces jours-ci, la banque lance ce programme par phases, en commençant par certains rôles de gestion de patrimoine mondial. Actuellement, environ deux tiers des employés d’UBS bénéficient d’un horaire de travail hybride leur permettant de travailler à domicile jusqu’à trois jours par semaine.

Bank of America

Afin d’encourager la collaboration en personne et le mentorat du personnel junior, Bank of America fera revenir les employés au bureau pendant cinq jours par semaine à compter du 1er juin. Elle est en train d’ adopter une approche progressive et donnera un préavis de 30 jours aux employés avant qu’ils ne soient tenus de retourner au bureau.

Pinterest

L’entreprise de réseau social permet à ses employés de travailler d’où ils le souhaitent. La structure de travail de Pinterest, appelée PinFlex, permet aux employés de travailler depuis leur domicile, au bureau, ou dans un centre à distance. Lorsqu’une collaboration en personne est nécessaire, Pinterest paie les frais de déplacement pour les employés qui ne vivent pas à une distance raisonnable du bureau. Bien que l’entreprise favorise la flexibilité pour ses employés, Pinterest exige qu’ils se rendent dans un bureau au moins une fois par an. 

Andrea Murad est une écrivaine passionnée de narration. Elle couvre les affaires, la finance et la technologie ; son travail est disponible sur la BBC, The Real Deal et dans le magazine Global Finance.

Vous repensez votre espace de travail ?

Cet article a-t-il été utile ?
Category
Perspectives d'experts
Balises
CULTURE
ESPACE HYBRIDE
FLEXIBILITé