Conseils d’experts pour la distanciation sociale au travail

Deux mètres, c'est bien, mais trois mètres, c'est mieux – et d'autres conseils d'experts de premier plan

La pandémie continue d’avoir un impact sur presque tous les aspects de la vie professionnelle, de la façon dont nous nous déplaçons dans nos villes à la façon dont nous socialisons et collaborons avec nos collègues et amis. Dans le monde entier, la distanciation sociale et d’autres mesures préventives telles que le port de masques faciaux sont devenues la norme. En attendant qu’un vaccin contre la COVID-19 viable soit mis au point, ces protocoles restent les outils les plus efficaces dont nous disposons pour que la société reprenne vie en toute sécurité.

Lesespaces de travail se sont adaptés à la COVID-19 de différentes manières. Pour certains, les interactions en face-à-face sont un aspect inévitable du fonctionnement des entreprises. Pour d’autres, des configurations de bureaux respectant la distanciation sociale et la décentralisation des équipes permettent aux employés de se sentir à l’aise et d’être en sécurité au bureau. 

Quelle que soit la façon dont votre entreprise s’est adaptée à une nouvelle façon de travailler, c’est sans aucun doute un moment étrange pour les équipes qui reviennent au bureau. Nous avons rassemblé quelques conseils d’experts en matière de distanciation sociale sur le lieu de travail afin que, lorsque vous ou votre équipe serez prêts à revenir, vous puissiez le faire en privilégiant la santé, la sécurité et la satisfaction des employés. Avant de nous lancer, réfléchissons à ce que nous entendons par distanciation sociale.

Qu’est-ce que la distanciation sociale ?

Distanciation sociale est le terme qui désigne un ensemble de mesures visant à empêcher la propagation de la COVID-19 en limitant les contacts physiques entre les personnes. Cela signifie maintenir une distance d’au moins deux mètres (six pieds) entre les personnes de foyers différents, éviter les espaces encombrés dans la mesure du possible et s’abstenir de toute interaction sociale de routine, comme les embrassades et les poignées de main. 

Pourquoi la distanciation sociale est-elle importante ?

Les scientifiques cherchent toujours comment la COVID-19 se propage précisément, mais il est maintenant bien connu que l’un des principaux modes de transmission du virus est par le biais de gouttelettes microscopiques expirées dans l’air. Pour cette raison, la façon la plus efficace d’empêcher la propagation du COVID-19 est de garder notre distance les uns par rapport aux autres, de porter un masque de protection lors de nos sorties et d’éviter tout contact physique avec des personnes extérieures à notre foyer. 

« Comme le virus qui provoque la COVID-19 se transmet d’une personne à l’autre par des contacts sociaux rapprochés, la meilleure prévention dont nous disposons actuellement est d’empêcher les gens d’être en contact étroit autant que possible », a déclaré à Healthline la Dr Malia Jones, épidémiologiste sociale à l’Université du Wisconsin à Madison.

De nombreuses personnes infectées par la COVID-19 ne présentent aucun symptôme, ce qui signifie qu’il n’est pas toujours possible de savoir qui en est atteint. C’est pourquoi il est important de garder votre distance, même si vous vous sentez bien. Lorsqu’elles sont appliquées conjointement avec un lavage normal des mains et des techniques de nettoyage renforcées, les mesures de distanciation sociale peuvent aider à réduire considérablement la propagation du virus dans les environnements de bureau.

Portez un masque (correctement) et gardez-le toute la journée

Il est établi que la plupart des personnes infectées par la COVID-19 ont des symptômes très légers ou pas de symptômes du tout. Le port d’un masque facial, même lorsque vous vous sentez en bonne santé, réduit considérablement le risque de transmettre involontairement le virus à une autre personne. Plus il y a de personnes qui portent des masques en public, plus cette méthode est efficace pour stopper la propagation de la maladie. 

WeWork 725 Ponce à Atlanta, GA, USA. Photo par WeWork.

Voici quelques conseils des Centres de contrôle et prévention des maladies (CDC) sur la façon de porter correctement un masque :

  • Lavez-vous les mains avant de mettre votre masque
  • Placez le masque sur votre nez et votre bouche, jusqu’en dessous de votre menton
  • Assurez-vous qu’il est bien ajusté et que vous pouvez respirer facilement
  • Une fois qu’il est en place, évitez de toucher le masque ou votre visage
  • Envisagez d’utiliser un masque en tissu lavable

N’ayez pas peur d’être intransigeant(e)

Chaque espace de travail est différent, et certains collègues peuvent adopter une approche plus détendue des règles de distanciation sociale au bureau. N’ayez pas peur de demander poliment aux autres personnes de garder leurs distances si vous vous sentez envahi. Tout le monde est en train de s’adapter à une nouvelle façon de travailler, et de petites interactions fermes comme celles-ci contribueront à créer un environnement de bureau sûr et accueillant pour tous.

Ne serrez pas de mains

C’est une habitude difficile à perdre, mais entraînez-vous à résister à l’impulsion naturelle de serrer la main des visiteurs et des nouveaux collègues au bureau. La Rockefeller University, spécialisée dans la recherche médicale et scientifique, propose quelques solutions, notamment de s’incliner et de taper du pied. Parmi tous ces nouveaux styles de salutation, les serrages de coude sont devenus particulièrement populaires dans les espaces de travail. 

Photo fournie par Getty Images.

Le serrage de coude peuvent sembler stupides au premier abord, mais des interactions informelles comme celles-ci contribuent à détendre l’atmosphère au bureau, tout en renforçant les nouvelles directives de distanciation sociale.

Soyez social(e) en ligne

Après avoir peut-être passé des mois à travailler à domicile avec quelques plantes d’intérieur pour compagnie, il est tout à fait naturel que certains employés de retour au bureau soient impatients d’échanger les nouvelles avec leurs collègues autour de la machine à café. Pour éviter les attroupements, les bâtiments doivent utiliser une signalétique indiquant clairement que les espaces communs comme la salle de pause et la cuisine ont de nouvelles jauges maximales. 

Dans un article de blog récent, Microsoft a suggéré d’établir des espaces virtuels tels que des Teams channels et des événements Zoom pour permettre aux collègues de garder contact et de s’amuser. Des activités telles que des séances de yoga en direct et des soirées de jeux de culture générale maintiennent un sentiment d’appartenance et permettent à tous les collègues travaillant à distance de participer.

Deux mètres, c’est bien, mais trois mètres, c’est mieux

Il a été démontré que les facteurs environnementaux tels que les fenêtres ouvertes et les ventilateurs de bureau aident le virus à se propager sur plus de deux mètres. Par conséquent, lorsque vous réorganisez le mobilier pour dé-densifier le bureau et encourager une bonne distanciation sociale, essayez de créer autant d’espace que possible entre les postes de travail et les collègues. 

« Deux mètres, c’est bien, mais trois mètres, c’est mieux », a affirmé le Dr Joseph Allen, directeur du programme Healthy Buildings à la Harvard School of Public Health, au Wall Street Journal .

WeWork propose des solutions de bureau flexibles pour les entreprises qui ont besoin d’un peu plus d’espace pour maintenir la distanciation sociale de leurs équipes, ou pour celles qui n’ont tout simplement pas l’espace nécessaire pour reconfigurer leur lieu de travail.

Faites attention aux surfaces fréquemment touchées

Bien que les masques réduisent la transmission de la COVID-19 par les gouttelettes dans l’air, le virus peut également se propager par contact avec des surfaces contaminées. C’est pourquoi il est important de se laver les mains régulièrement et d’éviter de toucher son visage et son masque. 

Identifiez les zones à forte fréquentation dans votre bureau, comme les poignées de porte et les interrupteurs, et prenez l’habitude d’utiliser vos articulations ou vos coudes pour appuyer sur les boutons et actionner les robinets. « Si vous le pouvez, prenez les escaliers », a conseillé le Dr Allen au Wall Street Journal . « Si vous ne le pouvez pas, ne montez pas dans un ascenseur bondé, à moins que le hall d’entrée ne soit encore plus bondé. Ne touchez pas aux boutons si possible, mais vous pouvez utiliser votre coude ou même vos doigts à condition d’éviter de vous toucher le visage avant de vous laver les mains. »

WeWork 1840 Gateway Drive à San Mateo, CA, aux États-Unis. Photo par WeWork.

WeWork a instauré des protocoles de nettoyage plus intensifs et plus fréquents partout. Envisagez d’installer des stations de désinfection des mains à des endroits stratégiques dans le bureau afin de réduire davantage les risques de propagation de la maladie.

Communiquez avec vos employés régulièrement

Avant que tout le monde retourne au bureau, il est important que vous communiquiez clairement les changements qui attendront les employés, des sens de circulation et la signalétique comportementale aux nouvelles directives de distanciation sociale. 

Vérifiez régulièrement après le retour des employés que tout le monde se sent à l’aise et est au courant des nouvelles directives, et répondez à toute préoccupation concernant la distanciation sociale en apportant les changements appropriés à l’aménagement des bureaux. Ne vous contentez pas de supposer que les membres de l’équipe sont satisfait. Faites preuve de transparence et de volonté d’adaptation. 

Assurez-vous de disposer d’un canal de communication clair pour signaler les maladies et que les employés sont informés de leurs droits pendant la pandémie, en particulier ceux dont la famille comprend des membres vulnérables.

En cas de doute, communiquez plutôt trop que pas assez

Que votre équipe travaille à distance ou dans un bureau adapté à la distanciation sociale, il est probable que certains membres se sentent isolés, désorientés ou angoissés quant à la nouvelle situation. Organisez régulièrement des mises à jour et des réunions d’équipe sur la plateforme de visioconférence de votre choix afin de maintenir un sentiment d’unité et de direction au sein de l’entreprise, quelle que soit la distance qui vous éloigne les uns des autres. 

L’utilisation de la vidéo est essentielle dans ce cas, car le simple fait de pouvoir voir et lire les expressions sur les visages contribue à favoriser des liens plus humains. Rester visible et rester en contact permet de s’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde et contribue à apaiser les craintes éventuelles d’un employé. « En cas de doute, communiquez plutôt trop que pas assez », a déclaré Ann Francke, directrice générale de The Chartered Management Institute (CMI) au Royaume-Uni.

Lavez-vous souvent les mains et essuyez régulièrement les surfaces

C’est un conseil que vous avez souvent entendu, mais il est toujours d’actualité : lavez-vous les mains régulièrement avec du savon et de l’eau chaude pendant au moins 20 secondes, et utilisez un désinfectant pour les mains lorsque vous entrez ou sortez du bureau. Parallèlement aux mesures de distanciation sociale, le lavage fréquent des mains est un moyen très efficace de maintenir les taux d’infection à un niveau bas et de prévenir la propagation de la COVID-19 sur le lieu de travail.

« Pour éviter de transférer quelque chose (comme le virus) qui a été projeté sur une table ou une poignée de porte sur vos mains, puis finalement dans votre bouche et votre nez, lavez-vous souvent les mains, surtout avant de manger et dès que vous rentrez de l’extérieur », a confié la Dr Jones à Healthline.

WeWork Coda à Atlanta, GA, USA. Photo par WeWork.

Utilisez des lingettes désinfectantes pour nettoyer votre clavier, votre souris et la zone autour de votre poste de travail au moins une fois par semaine, et prévoyez un nettoyage en profondeur régulier de vos espaces de travail pour garder le bureau propre et sain. 

Travaillez de chez vous si vous le pouvez, décalez votre emploi du temps si vous ne le pouvez pas

Une solution rapide pour créer plus d’espace dans un bureau bondé consiste à diviser votre équipe en deux groupes et à décaler leur présence chaque semaine, la moitié de l’entreprise travaillant à distance tandis que l’autre travaille au bureau. 

Ce calendrier par alternance divise par deux le nombre de travailleurs au bureau chaque jour, ce qui permet à tout le monde d’avoir suffisamment d’espace pour se fréquenter en respectant la distanciation sociale. Cette mesure, associée à la mise en œuvre d’un protocole de nettoyage en profondeur les jours de renouvellement du personnel, peut réduire considérablement le risque de propagation de la COVID-19 entre les groupes d’employés.

Si un calendrier décalé ne convient pas à l’ensemble de votre entreprise, réfléchissez aux fonctions qui pourraient être exécutées à domicile ou dans un bureau satellite, et proposez à ces employés de télétravailler. Le guide de distanciation sociale de la Rockefeller University recommande que toute activité professionnelle pouvant être accomplie à distance le soit.

Comment respecter la distanciation sociale avec WeWork ?

Chez WeWork, nous avons mis en place une série de nouvelles mesures, afin que votre équipe puisse travailler en toute sécurité et en toute confiance dans nos espaces de co-working tout en respectant les directives de distanciation sociale. Nous avons dé-densifié les espaces communs en supprimant les meubles et en créant des zones tampons grâce à des sièges décalés, nous avons installé une signalétique comportementale très visible pour guider les travailleurs dans les espaces nouvellement aménagés, et nous proposons de grands bureaux privés adaptables pour offrir beaucoup d’espace aux équipes de travail à distance.

Que vous recherchiez un bureau satellite plus proche de chez vous ou à vous décentraliser dans des espaces partagés à travers la ville, nos espaces de travail flexibles vous permettent de concilier densité des bureaux et santé, confort et sécurité de vos employés. 

Steve Hogarty est un écrivain et journaliste basé à Londres. Il est responsable de la section voyage du journal City AM et rédacteur adjoint du City AM Magazine, où son travail porte sur la technologie, le voyage et les loisirs.

CLASSÉS SOUS
COWORKING CULTURE FLEXIBILITY
Vous êtes intéressé par un espace de travail ? Contactez-nous !